Liste du matériel didactique

Voici une liste exhaustive, divisée par aire, du matériel didactique que nous avions mis à disposition des enfants lors des trois années d’expérimentation. Cette liste est une liste mûrement réfléchie pendant trois années de pratique et de recherche. Elle constitue selon nous, une excellente base d’activités, qui peut tout à fait, si l’espace de votre classe le permet, être enrichie selon vos propres centres d’intérêts. Afin d’exercer le contrôle inhibiteur des enfants qui doivent attendre qu’un camarade ait terminé l’activité qu’ils convoitent, et afin de leur permettre de développer leur propre personnalité en choisissant ce qu’ils veulent faire individuellement et sans copier simplement ce que fait un copain, chaque activité est disponible en un seul exemplaire – sauf quelques exceptions.

Liste pratique modifiéeNous vous conseillons de présenter toutes ces activités avant l’âge de 4 ans 1/2. Autrement dit, elles peuvent être présentées dès l’entrée en Petite section, et dans l’idéal, jusqu’au milieu de Moyenne section. En effet, des enfants plus âgés seraient bien moins intéressés que des petits à ouvrir et fermer des pinces à linge, à balayer, à boutonner et déboutonner un vêtement, etc. La difficulté des activités pratiques listées ci-dessus n’est plus assez challengeante pour la plupart des enfants âgés de plus de 5 ans. Ainsi, pour des enfants plus âgés, il serait très intéressant de proposer d’autres activités, avec une difficulté plus intéressante tout en gardant le même principe (pratique, culturel, ordonné et avec un objectif défini) comme tresser, tricoter, s’occuper d’un potager, construire des cabanes ou de petits meubles en bois, préparer un repas – une salade de fruits ou de légumes par exemple, ou encore confectionner de petits vêtements, etc. Malheureusement, le cadre architectural d’une classe limite considérablement ce genre d’activités pratiques, qui demanderaient l’accès à d’autres salles.

Nous vous invitons vivement, en plus de ces activités, à proposer un coin botanique, avec, par exemple, des feuilles d’arbres ramassées en forêt, plastifiées et affichées dans ce coin avec le nom des arbres auxquels elles appartiennent. Vous pouvez également proposer dans cet espace des livres et imagiers sur les plantes, les feuilles des arbres, etc., avec une belle photographie encadrée et fixée au mur. Un panier en osier peut également contenir les feuilles, marrons et autres trouvailles que les enfants font dans la cour ou en sortie. Pour le coin Géographie, nous avions affiché un planisphère où les enfants pouvaient lire le nom des pays. Nous mettions également des punaises de couleurs (lors des regroupements) sur les endroits où les enfants voyageaient couramment avec leurs parents. Les enfants appréciaient beaucoup.

Afin de permettre aux enfants de réciter la comptine numérique, nous vous invitons à afficher en complément de cette liste, une frise numérique allant de 1 à plus de 200 tout autour de la salle de classe.

Nous avons retravaillé les activités et la progression en langage directement à partir des écrits de Maria Montessori. Nous avons en effet souhaité revenir au plus près de la proposition extrêmement simple et vivante qu’elle fit en 1907 pour la langue italienne, et qui donna des résultats spectaculaires auprès des enfants italiens. Après la mort de Maria Montessori, une proposition d’adaptation générale de son travail a été faite pour les langues non phonétiques (l’italien est une langue phonétique). Mais cette proposition – bien qu’intéressante – est trop didactique à notre sens : elle s’éloigne de l’esprit simple, vivant et non didactique de la proposition originale de Maria Montessori ; des rythmes et des intérêts des enfants ; et, cette proposition étant une proposition générale aux langues non-phonétiques, elle ne s’adapte pas aux spécificités la langue française. Nous sommes donc revenus à une progression extrêmement simple, guidée par les écrits de Maria Montessori, les spécificités de la linguistique française, et par l’intérêt des enfants. Les enfants ont été véritablement passionnés par ces activités et sont entrés dans la lecture et l’écriture avec une joie et une facilitée déconcertantes. Les résultats des tests IRM de 2013 montrent que les circuits neuronaux de la lecture de ces enfants – pourtant issus de milieux défavorisés – se sont établis dans leurs cerveaux avec un an et demi d’avance par rapport à la norme.

Il est important que l’aire de langage soit complétée par un coin bibliothèque lumineux, spacieux et ordonné. Nous vous invitons également vivement à afficher au mur les lettres de l’alphabet en version rugueuse et dans un contexte « ligné, sur de fines planches de bois. Les patrons pour les réaliser seront en ligne pour l’année scolaire 2015-16. Voir la vidéo.


A noter.

Au début de l’expérimentation, nous avons proposé aux enfants tout le matériel didactique pensé par Maria Montessori au début du XX siècle, qu’elle avait développé sur la base des travaux d’Edouard Séguin. Mais, au fur et à mesure de notre expérience, nous en avons retiré pour ne garder – pour commencer les premières années – que les activités fondamentales et ne demandant pas de préparation et de nettoyage démesurés aux adultes. Ainsi, la liste de cet article constitue, selon notre expérience, une excellente base pour les premières années. Néanmoins, pour ceux d’entre vous qui pourraient se le permettre, tant au niveau de l’espace que du fonctionnement de classe, nous présenterons (l’année prochaine) les activités retirées mais en tant qu’extensions de cette liste de base.

Advertisements
  1. Nabil a dit:

    Bonjour,

    Merci pour ces listes d’activités, qui donnent vraiment envie de s’y mettre. Sont-elles présentées en détail dans un livre ? Si oui, lequel ? J’aimerais savoir comment le matériel doit être présenté et utilisé par les enfants, ainsi que les objectifs associés à chaque activité.

    Merci

    • Bonsoir Nabil. En effet, toutes les activités listées dans cet article seront disponibles dans un premier temps en vidéos avec des fiches pédagogiques associées – comme c’est déjà le cas pour les premières activités pratiques (voir rubrique « Activités pratiques » dans le menu). Voir les activités suivantes déjà mises en ligne :

      Boulons
      Pinces à linge
      Tenir une cuillère
      Presser une éponge

      Nous envisageons un livre dans un second temps. J’espère avoir répondu à votre question !

  2. claire a dit:

    Bonjour, je suis débutante dans le métier et après des débuts (traditionnels) et bien difficiles, je découvre ce site. Un grand merci pour ce travail remarquable qui va ENFIN nous permettre de révolutionner l’école maternelle française. Tous les sites d’IEN devraient proposer un lien vers cette mine d’or.
    Mille mercis

  3. Astrid a dit:

    Merci mille fois pour votre travail que je viens de découvrir. Sensibilisée il y a déjà plusieurs année à la méthode Montessori, je la trouvais malheureusement contraignante par le coté onéreux du matériel et de la formation. Vous la simplifiez pour nous c’est génial. Instruisant mes enfants en famille, je regrette maintenant en voyant votre travail et vos trouvailles de ne pas m’y être investie plus tôt. Surtout face aux difficultés que rencontre mon fils dyslexique qui apprend « autrement ».
    Êtes-vous vous-même autodidacte? Préconisez-vous que nous n’avons pas besoin de formation « officielle » pour la mettre en place?
    J’attends la suite (vidéos et surtout livre) avec impatience.
    Merci.

    • Bonsoir Astrid. Merci beaucoup pour votre message. :) Je vous invite à me donner vous-même votre avis concernant la faisabilité d’une formation auto-didacte lorsque nous aurons mis tous les contenus en ligne ! Cela m’intéressera beaucoup puisque c’est en effet un des objectifs que nous nous sommes fixés en commençant cette mise en ligne. Et oui, je suis moi-même auto-didacte, et j’ai du mal à penser que l’on puisse solidement apprendre quelque chose ou devenir expert d’un sujet en fonctionnant autrement. L’être humain est câblé pour être auto-didacte, mais il a tellement été dévié de cette nature, que l’idée de se lancer seul, l’effraie la plupart du temps :)

      • Anne Pinel a dit:

        Bonjour Céline, Bonjour Astrid,
        Je suis enseignante en maternelle depuis bientôt 10 ans et je me suis lancée sans formation préalable à la rentrée de septembre. Je crois qu’il ne faut pas penser que tout se met en place de façon « magique » dans le mesure où il faut faire les choses dans l’ordre. Et en premier lieu, s’imprégner de la pensée de la philosophie de Maria Montessori. On ne peut donc pas faire l’économie de la lecture de ses ouvrages et de l’apport des sciences cognitives. Avec internet, tout ou quasiment est à notre portée. Le blog de la maternelle des enfants est ensuite l’étape suivante. Grâce à votre travail, Céline, on peut avancer pas à pas. Tout y est clair, expliqué, mis en image.
        En revanche, pour pouvoir avoir cette capacité autodidacte, une bonne dose de détermination est indispensable.
        Et puis, être autodidacte, n’est-ce pas ce que l’on cherche à apprendre à nos élèves ?
        Bonne continuation :)

      • Clairelle a dit:

        Bonjour,
        Vous n’avez suivi aucune formation Montessori avant de vous lancer? Je ne sais pas pourquoi j’avais dans l’idée que vous étiez éducatrice et diplômée AMI…

        • Bonjour Claire, oui, j’ai suivi une formation Montessori pour m’informer et non pour me former, comme j’en ai suivi de nombreuses autres. Avoir suivi cette formation ne fait pas de moi une éducatrice Montessori. Je cherche, je m’informe et tiens à ne pas me laisser enfermer dans une pensée dogmatique ou dans une autre. L’essentiel de ma formation réside dans la lecture quotidienne depuis plus de 8 ans de travaux pédagogiques, de conférences et de livres de sciences cognitives ; et d’expériences auprès d’enfants de cultures et de pays différents.

  4. Cécile a dit:

    Bonjour
    Merci pour tous ces documents qui sont très visuels et compréhensifs.

    Mes meubles ne me permettent pas d’avoir dans le coin vie pratique un pôle Agir dans son environnement et un pôle Prendre soin de soi.
    Vaut-il mieux alors
    – Que je mette en haut ce qui se rattache à un pôle et en dessous ce qui se rattache à l’autre pôle?
    – Que je mette un pôle partie gauche et l’autre partie droite?
    – Que je mélange les 2 en respectant une progression?

    De plus certains ateliers ayant déjà été installés. Vaut-il mieux que je change en cours d’année pour respecter le rangement choisi ou que je laisse en place ce qui est mis et ne change que l’an prochain?

    • Bonjour Cécile, nous allons supprimer cette catégorisation dans notre façon de vous présenter les activités pratiques, pour justement éviter ce genre de questionnement qui vous fera perdre du temps. En effet, pour l’enfant, cela ne fait pas sens de séparer ces activités en deux catégories. Nous vous invitons donc à réfléchir à une présentation sur les étagères, de toutes les activités pratiques, qui fasse sens tant au niveau de la progression proposée que du regroupement des activités (les « Verser », les « Cadres », etc.). Pour répondre à votre seconde question, il nous semble préférable que l’enfant trouve une nouvelle organisation – plus logique – à laquelle il doive s’habituer, plutôt que d’évoluer dans un environnement qui vous semblerait moins logique et plus désordonné. Belle fin de journée à vous :)

  5. Cécile a dit:

    Je n’ai pas vu les pinces dans les ateliers vie pratique.
    Est-ce un choix de votre part? Ou est-ce que Maria Montessori ne les utilsait pas?

    • Bonjour Cécile, je ne comprends pas à quoi vous faites référence. Pouvez-vous me préciser votre question ? Merci beaucoup.

      • Cécile a dit:

        Je pense à la pince à cornichon ou à la pince à sucre. Je ne les ai pas vu dans la liste de matériel or on les voit beaucoup utilisées pour les ateliers individuels. Je me demandais donc si Maria Montessori ne les utilisait pas et que cela était avait été ajouté par les enseignants ou si c’est vous qui aviez décidé de ne pas les utiliser.

        • Bonsoir Cécile, est-ce que le chapitre « L’objectif doit être culturel » dans cet article, répond à votre question ?
          Belle soirée à vous !

  6. rigaud frederique a dit:

    Bonjour, après 10 ans de CP je prends à la rentrée 2016 (fevrier pour nous) une classe de petits/moyens. C’est en recherchant des idées que je suis « tombée » sur votre blog (il n’y a pas de hasard, c’est lorsque je vous ai entendue prononcer les mots « amour » et « lumière » que je me suis dit que c’était ça qui me convenait). Mon école est aussi située dans une zep industrielle. Le point que je voudrais que vous éclaircissiez est celui de la rentrée, les 15 premiers jours durant lesquels beaucoup de petits pleurent. Comment leur présenter les activités de base dans ces conditions ? Merci pour votre travail et votre engagement.

    • Bonsoir Frédérique, pardon de répondre si tard à votre message. Vous devriez trouver vos réponses dans les 18 vidéos pour démarrer ! Si vous êtes toujours sans réponses ensuite, n’hésitez pas à revenir vers nous. Belle nuit à vous.

      • Frédérique Rigaud a dit:

        Bonsoir
        Oui, en effet j’ai bien regardé les vidéos, j’ai trouvé des fournisseurs (montessoria) et d’autres vidéos anglophones qui montrent comment utiliser le matériel de maths (teachertube). La rentrée c’est le 14 février (ça ne s’invente pas…), j’espère qu’elle se passera bien. Bien à vous. Fred RIGAUD.

      • frederique rigaud a dit:

        Coucou
        Voila la 1 periode presque finie j’ai suivi le plus exactement possible vos conseils et je vois les progres des enfants ca fonctionne merci beaucoup avez vous des fiches pour les activites maths? Ou des videos merci encore.

        • Bonjour Frédérique, merci beaucoup pour votre message. Nous pensons proposer un séminaire en présentiel au début de l’été afin de présenter le matériel sensoriel, de mathématiques et de langage. Ce projet reste encore à confirmer, mais nous allons a priori le proposer sur le blog dans le courant de la semaine. Belle soirée à vous !

  7. PIOT Blandine a dit:

    Bonsoir, de formation « Père Faure » qui a travaillé avec Maria Montessori pour adapter la pédagogie scientifique au français (lecture et aussi système classe), je n’ai jamais pu travailler autrement depuis (j’étais en cycle 3 pendant 20 ans et j’adaptais avec du matériel et des plans de travail). Actuellement en PS et PPS, je me mets à Montessori avec le matériel et je me régale.
    Ce qui m’est difficile c’est de faire avec un petit espace, des étagères peu fonctionnelles pour le matériel et des aires de classe maternelle (traditionnelle avec le coin poupée et cuisine par exemple) et certains travaux obligatoires qui rassurent les collègues et les parents, et surtout un groupe-classe de 25 ou 29 selon les années qui change entièrement…
    La découverte de vos travaux m’enchante ! En tout cas, merci pour vos vidéos qui me relancent et me donne envie de tout reprendre et de ne choisir que cette pédagogie…

  8. PIOT Blandine a dit:

    Je viens de trouver la vidéo qui explique les étapes de l’installation et cela répond un peu à ma question précédente. Le fait que les enfants changent chaque année est compliqué car on repart à presque zéro mais je vais montrer l’une ou l’autre de ces vidéos à ma directrice pour l’encourager à me laisser les mêmes enfants (même si elle ne veut pas de choix élitiste des parents d’une classe à l’autre dans l’établissement)
    Encore un immense merci pour tout ce travail partagé !
    Belle et heureuse nouvelle année 2016 !
    Blandine

    • Nous sommes à votre disposition si vous avez d’autres questions Blandine. Bonne rentrée et belle année !

  9. Bravo, cette pédagogie est l’avenir de l’école maternelle! pour ma part, c’est ma première année de prof j’ai des élèves en grande difficulté dans ma classe et je pense clairement que c’est la solution pour eux et les autres même. Je commence à mettre en place certaines activités pratiques!

  10. marguerites64 a dit:

    Parce que le monde est à eux et que c’est à nous qu’il appartient de les aider à se construire en tant qu’individu autonome … parce que le système scolaire ainsi défini atteint ses limites …. parce qu’être scolaire n’est pas être intelligent … parce que tout comme nos prédécesseurs ce sont ceux qui doutent et qui essaient qui avanceront.
    Combien le rôle et la tâche dont vous vous êtes investie est importante Madame Alvarez, continuez, persévérez ! Les petits cailloux feront les grandes routes.
    Je serai un des petits cailloux… et je sais que beaucoup d’autres suivront… et que beaucoup oeuvrent déjà au quotidien…

  11. Fanny Vozelle a dit:

    Bonsoir Céline,

    Est-ce que les cahiers sont donnés aux enfants quand on les sent prêts à les utiliser? Comment intervient-on sur leur tenue, leur présentation? Je vous pose ces questions car j’ai des grands qui les utilisent spontanément (pour écrire des mots ou des chiffres) mais qui écrivent un peu partout sur les pages quand je ne suis pas à côté d’eux. Parfois je n’ose intervenir tant leur élan d’écriture est grand mais du coup, il y en a dans tous les sens (sur les pages) et/ou leur position corporelle (surtout quand ils sont sur les tapis) n’est pas toujours adéquate. Qu’en pensez-vous?
    Merci pour votre aide.
    A bientôt!

    • Bonsoir Fanny. Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Qu’auriez-vous tendance à faire ? :)

  12. isa 57 a dit:

    Bonjour Fanny,
    Un petit avis sur les cahiers d’écriture parce que je jongle entre la maternelle et le cp. Je pense que tout comme il est important de bien former les lettres cursives pour que cette écriture soit le plus fluide possible, il est important de faire une présentation précise des cahiers lignés. On a un code qu’il faut respecter, toutes les lettres ne font pas la même taille, et l’utilisation du cahier doit être ordonnée, on écrit de la gauche vers la droite, on commence en haut du cahier, au début…et bien assis à une table.
    Si pour certains apprentissages, on peut et même on doit leur laisser une certaine liberté pour l’écriture on doit donner le cadre exacte. Mais ce n’est que mon avis…et peut-être suis-je trop ancienne école »!
    Belle journée à vous

    • Bonjour Isa, nous partageons votre avis, c’est exactement ce que nous faisions en classe ! (et les enfants adoraient)

    • Fanny Vozelle a dit:

      Merci beaucoup Isa pour vos conseils. Je partage votre avis. Il me faut insister davantage avec ceux qui utilisent les cahiers, quitte à revenir dessus plus tard car je ne suis pas toujours disponible avec ceux qui écrivent, quand je suis en présentation individuelle par exemple.
      A bientôt!

  13. LJ a dit:

    Bonsoir,
    Je découvre tout juste vos travaux, et je suis impressionnée.

    J’avais déjà constaté que nous fonctionnions mal à l’école, vos études le prouvent réellement, maintenant j’aurai des arguments, des chiffres pour défendre mes idées.
    J’ai très envie de me lancer, malheureusement, je ne suis pas encore titulaire d’une classe bien à moi, j’ai la joie de partager plusieurs mi-temps ce qui ne facilite pas vraiment les choses.
    Mais un jour viendra et je poserai mes valises.
    Ce qui me questionne le plus, et peut-être en parlez-vous quelque part sur ce blog, fort riche que je n’ai pas encore exploré dans les moindres recoins, ce qui me questionne donc c’est de savoir comment vous êtes parvenue à obtenir une classe aussi spacieuse avec tout le matériel Montessori? Celui-ci coûte une fortune, il me faudrait des années pour le réunir dans ma classe.
    Donc si vous avez des plans ? Je suis preneuse.

    Pour finir, je tiens à dire que je crois fortement à « l’autodidaxie », je sors moi-même de la formation en ligne proposée par Paris 8 en sciences de l’éducation, donc je compte bien dévorer les vidéos, m’intéresser de plus près au fonctionnement du cerveau, et en parler autour de moi.
    J’espère vous rencontrer un jour, et merci pour tout votre enthousiasme, votre conviction cela me redonne un peu d’espoir, et me remotive vraiment.

    À très vite,

    LJ

  14. Brochet Sophie a dit:

    Bonjour,
    Enseignante de français dans le secondaire, je voudrais savoir s’il existait des ressources pédagogiques par matière pour le collège aussi précises que celles qui se trouvent sur votre blog ? (des progressions, des exemples concrets et organisés).
    Je viens de découvrir votre formidable travail en lisant le dernier Télérama, et j’aimerais insérer progressivement la méthode Montessori dans ma pratique professionnelle.
    En vous remerciant

    • Bonjour Sophie, je n’ai pas connaissance d’un travail de ce type pour le secondaire. Bonnes recherches, belle continuation, et merci pour votre message :)

  15. Christine a dit:

    Nouvelle enseignante en maternelle, je panique en lisant votre blog. Je fais déjà plusieurs des activités listées sur le site. Mais j’ai tellement peu de matériel. Il me faudra 10 ans pour avoir tout le matériel nécessaire. Comment avez-vous fait dans votre expérimentation? Que recommandez-vous pour les professeurs débutants?
    Pour les activités pratiques, j’ai pillé ma maison (et farfouillé dans les brocantes) mais pour le reste c’est le néant.
    Je trouve que l’organisation des écoles, du mode de contrat des enseignants n’est pas du tout en adéquation avec les besoins du métier. Il faudrait vraiment inclure un budget « investissement » dans les rémunérations!

    • Bonjour Christine, je vous invite à vous mettre en lien pour toutes ces questions avec des enseignants dans la rubrique « matériel » du forum. Vous pouvez également trouver des informations pour choisir le matériel pour démarrer dans cet article. Pour information, il me semble que des enseignants ont obtenu des soutiens financiers de leur mairie. Je vous souhaite le meilleur et plein de courage sur ce cheminement pédagogique.

  16. Danielle Dumont a dit:

    Bonjour Céline !
    Tout se recoupe de manière extraordinaire ! Plus je cherche, plus je trouve, plus je me remets en question, plus j’aménage et plus l’ampleur de la tâche me paraît considérable. Face à l’inertie institutionnelle, je partage l’avis de Stanislas Dehaene qui invite à tirer une méthodologie des réussites de nos microexpériences. Je suis enseignante en cycle 2 depuis 13 ans et me sens souvent bien seule. Au fil des années, de mes lectures, de mes expériences, ma prise de conscience s’affine mais je n’ai pas tout boulversé malgré mon malaise croissant. Avez-vous connaissance d’expériences proches de la vôtre qui sont menées en élémentaire ? Je vous remercie de faire partager votre envie de secouer le cocotier et d’ouvrir la voie vers une nouvelle pédagogie accessible à la bonne volonté de tous.

    • Merci Danielle ! Je n’ai pas connaissance de telles initiatives en élémentaire mais je suis certaine qu’il y en a. :)
      Je vous souhaite un excellent week-end et vous souhaite le meilleur dans votre cheminement avec les enfants.
      Avec tout mon soutien, (Vous n’êtes pas seule !) Céline

  17. GARRIGUES a dit:

    Un bonjour matinal,
    Je viens de vous découvrir grâce à Télérama et de vous écouter parler de votre expérience en vidéo. Top
    Je viens d’écouter en podcast la tête au carré sur France Inter sur les intelligences multiples. Génial
    Je suis instit depuis 12 ans. Je suis en CE2.
    Existe-t-il des données pour l’élémentaire ?
    Tout le matériel Montessori que vous préconisez est super cher. Avez-vous eu un budget ?
    Bravo pour votre travail. Ça fout la trouille mais ça donne envie !!!
    Bonne continuation

    • Merci pour votre message Anne-Laure, il est possible de trouver du matériel moins cher. Par ailleurs, des enseignants se lancent dans des campagnes de crowdfunding, cela peut être très intéressant. Pour l’élémentaire, les travaux de Montessori me semble être une bonne base pour commencer la réflexion. Belle continuation !

  18. GARRIGUES a dit:

    Un bonjour matinal !!
    Je viens de vous découvrir grâce à Télérama. Puis, je vous ai écouté parler de votre expérience sur la toile. Passionnant.
    Je viens d’écouter en podcast La Tête au carré sur les intelligences multiples. Top.
    Je suis intit en CE2 depuis 12 ans.
    Avez-vous des ressources pour l’élémentaire ?
    Tout le matériel Montessori proposé est bien cher. Avez-vous eu un budget ?
    Ça fout la trouille mais ça donne envie de bouger.
    Merci pour vos idées et votre enthousiasme.
    Bonne continuation

  19. zebulon a dit:

    Bonjour Céline, les vacances sont signe de se ressourcer pour moi . Je prends enfin le temps de vous écouter grâce à vos vidéos mise en ligne suite à votre intervention en Août. Trop loin pour venir vous écouter en vrai !!! j’apprécie de pouvoir vous entendre à présent. merci pour tout ce que vous avez mis en place à Gennevilliers et merci de nous le faire partager. Cela rassure, motive et réconforte. J’essaie de fabriquer un maximum de matériel pour ma classe mais certains ne sont pas réalisables. Je me demandai où vous vous fournissiez, je pense notamment aux solides géométriques et les emboîtements cylindriques. merci par avance.

  20. Virgile Florence a dit:

    Merci télerama qui vous a fait connaitre!! Le choc! J’avais du mal à adhérer aux idées Montessori, trop formatée que j’étais par l’éducation nationale! Pourtant j’ai travaillé deux ans en Irlande ou la bas les Montessori Schools sont florissantes ( on dit plus Montessori school que kindergarden..) Il manquait votre démonstration avec études scientifiques à l’apui!! Alors c’est décidé, je me lance!! Et j’essaie de convaincre mes collègues et ce n’est pas facile! Je trouve cela passionnant, motivant et formidable pour les enfants ( dont la réussite devrait être notre seul objectif). Merci et bon courage pour convaincre notre administration… Moi de mon côté je travaille mes collègues au corps!!!

  21. Douik michela a dit:

    Bonjour Céline
    Quel bonheur de vous lire car je me sens comprise. J’ai trois filles qui aujourd’hui on 7, 10, et 16 ans et les qu’elles ont toujours j fait bonne figure à lecole mais à la maison ont beaucoup pleuré parce que mon éducation qui est à l’opposé de l’éducation nationale ne les preparer pas à affronter des instites qui étais fatigué et qui crier ou qui on oublier la présence de mes filles en classe parce qu’elles étais trop discrètes. Aujourd’hui je regrette de ne pas avoir eu le courage de me lancer avant dans mon rêve de creer une école montessori
    Je suis assistante maternelle depuis 13 ans et je suis heureuse de voir les enfants grandir dans l’autonomie loin des punissions mais proche des discussions et du dialogue malgré leur tres jeune âge
    Ma question est est ce que vous pens cest possible d’ouvrir une petite structure par mes propres moyens sans passer par une formation de montessori qui n’est pas dans mon budget ?
    De formation je suis éducatrice de jeunes enfants et jai une licence en psychologie pour enfants 1/12ans mais j’ai arrêter de travailler quand ma fille aînée avez deux ans pour travailler comme assistante maternelle
    J’attend avec impatience votre livre et je vais vous suivre sur votre site qui est si riche merci pour tout les infos que vous partager avec nous
    Bien à vous michela

    • Oui, ma réponse est oui. Nous allons tout mettre en place pour que les contenus soient gratuitement à votre disposition, de la façon la plus claire qui soit. Belle fin de journée !

  22. chq a dit:

    Bonsoir, la periode des commandes dans nos classes approche et je souhaiterais vivement acheter du matériel correct et efficace pour ma prochaine rentrée. Je sais que vous avez deja liste le materiel didactique mais il reste encore du materiel assez mysterieux pour nous du style les etiquettes ou les pochettes de lecture. Tout comme le système decimal qui reste encore un grand mystère pour moi.
    Merci de votre reponse et encore merci pour tout ce fabuleux travail qui m aide beaucoup dans ma pratique de classe tous lesjours. Continuez !!!

    • Re-bonsoir Charlotte :) Comme je vous l’ai dit sur ma réponse à un autre post, je n’aurai pas le temps de détailler tout ce matériel en ligne pour le moment, mais nous pensons proposer un séminaire en présentiel au début de l’été afin de répondre à toutes ces questions. Nous allons a priori le proposer sur le blog dans le courant de la semaine. Belle soirée à vous !

  23. Estelle a dit:

    Bonsoir Céline. Enchantée par les vidéos que j’ai vues (c’était enfin ce que je cherchais et ce que je pressentais) j’ai transmis le virus à mes collègues. Le lien tourne dans la communauté!!!! Petite question: comment gériez-vous l’inévitable moment où trois adorables bambins souhaitaient pratiquer la même activité qui nécessite d’être seul, au même moment… J’aurais tendance à proposer d’observer le copain et d’attendre son tour…

    • Nous faisions en effet cela :) Les enfants désirant utiliser le matériel utilisé par un autre, devaient attendre que l’enfant range et repose son activité sur l’étagère. Mais pendant tout le temps de l’activité l’enfant ne devait en aucun cas être dérangé et nous étions très fermes sur ce point. Il pouvait par ailleurs recommencer son activité autant que nécessaire – tant que cela était constructif bien évidemment. Une fois l’activité rangée sur l’étagère, un autre enfant pouvait ensuite l’utiliser.

      Cette attente permet deux choses fondamentales : développement du contrôle inhibiteur, et test de la motivation des enfants. Cela encourage les enfants à se contrôler, à respecter l’activité de l’autre, et à se concentrer sur leurs élans endogènes c’est à dire sur ce qui les motive vraiment, plutôt que de copier tout bêtement l’activité choisie par un copain. J’espère que cela répond à votre question !

      • Hannibal a dit:

        Bonsoir Céline, lors d’une formation Montessori la formatrice nous disait de ne jamais représenter l’atelier à un enfant (par exemple si on se rend compte qu’il détourne ou utilise à mauvais escient le matériel). D’après elle une seule présentation est et doit être suffisante. D’autant plus que la présentation faite elle reste avec l’enfant toute la durée de son premier essai (même s’il roule des tapis pendant 2 heures !). Je ne m’imagine pas faire ça en classe pour la simple raison que je ne vois pas comment gérer mes 29 autres élèves pendent ce temps. Comment faisiez-vous ?
        Par ailleurs n’aviez vous jamais d’enfants qui prenaient le matériel par envie alors que celui-ci ne leur avait jamais été présenté (mais qu’ils avaient vu faire un camarade)? Le laisse-t-on faire ou non ? Aviez vous des fiches de suivi avec les ateliers, à qui vous les aviez présentés, leur fréquence d’utilisation etc ?

        • Bonjour Anne,

          Vous dites : « lors d’une formation Montessori la formatrice nous disait de ne jamais représenter l’atelier à un enfant (par exemple si on se rend compte qu’il détourne ou utilise à mauvais escient le matériel). D’après elle une seule présentation est et doit être suffisante. »

          Le cerveau de l’enfant étant plastique, il a besoin de voir « de manière répétée » quelque chose pour pouvoir l’intégrer. Voir notre article les 4 règles d’or de la plasticité cérébrale. Lui montrer une seule fois et le laisser se débrouiller seul est une grande erreur : cela place l’enfant dans une grande difficulté et dans une grande insécurité – et je suis certaine que vous en avez conscience puisque vous me posez la question. :) A Gennevilliers, nous répétions souvent, très souvent les présentations pratiques pour les jeunes enfants qui le demandaient. Pour certains une seule présentation suffisaient, pour d’autres, non. A noter que pour le cerveau de l’enfant, ce qui importe, ce n’est pas la durée de la présentation, c’est la fréquence. Rester deux heures avec lui l’épuise et n’engagera pas de rétention. En revanche, lui montrer fréquemment et sur des temps courts et chaleureux permet la rétention des gestes – qu’il peut ensuite s’entraîner à reproduire seul sans l’aide de l’adulte. Mais, si l’enfant fait la demande d’une aide, il me semble tout à fait erroné de le laisser seul. Il va se décourager, et va très certainement se mettre à détourner le matériel.

          J’invite très sincèrement toutes les personnes ayant suivi une formation Montessori à remettre vivement en question tout ce que l’on vous a dit en « formation » mais qui vous place pourtant en difficulté pour accompagner les enfants. Ecoutez-vous, faites-vous confiance. Certains principes sont totalement déconnectés des travaux initiaux de Montessori et de la recherche actuelle : ils paralysent les éducateurs qui ne savent plus ce qu’ils doivent faire ou pas, et placent les enfants en grande difficulté. Si votre coeur dit non, c’est que c’est non. Même si c’est une formatrice Montessori qui le dit, et que vous l’avez payée 8 000 euros pour le faire. Faites-vous confiance.

          Concernant la présentation du matériel, je vous invite à lire cet article ou la vidéo « étapes de l’installation » ici http://www.celinealvarez.org

          La fiche de suivi des activités pratiques est disponible. Les autres seront mises progressivement en ligne prochainement.

          Je vous invite à regarder les 18 vidéos pour démarrer et à lire la section « Lancez-vous » Vous devriez trouver les informations pratiques qu’il vous manque.

          Belles découvertes et à bientôt !

  24. soizicv a dit:

    Bonjour,
    Une question m empeche de dormir: a t on le droit dans l éducation nationale d’avoir une ps ms gs? Comment le faire accepter aux collègues et ou à l IA?

    MERCI

  25. Sophie a dit:

    Bonjour,
    Merci du fond du coeur pour toutes ces informations mises à disposition de tous. Elles sont riches et claires.
    C’est parti pour notre classe, nous avons commencé le déménagement vendredi dernier… même pas peur !
    Bon je dois avouer que cela médite environ 24h sur 24; jusqu’à me lever à 2h30 pour déposer dans mon cahier de méditations pédagogiques les petits tourments qui m’empêchent d’être apaisée. Ce sont de véritables montagnes russes, un jour je suis heureuse et pleinement satisfaite, le lendemain, grosse déception alors je réfléchis, je m’inspire à nouveau de vos vidéos et de votre expérience : PRENDRE soin de soi… Ah oui ! J’avais oublié ! Oups !
    J’ai été convaincue et motivée par votre discours sur l’année de transition : on fait avec ce que l’on a, ce que l’on est et le principal c’est l’ordre, l’intérêt pédagogique et l’autonomie.
    Mes aires sont pour le moment approximatives (plastiques : ok ; langage : ok ; sensorielle : ok ; mathématiques : pas ok ; pratique : un peu partout, pas ok ; élipse centrale : à la craie). Mais bon, la classe est plus spacieuse, chacun peut se voir, s’entendre et je peux avoir une vision d’ensemble pour mieux méditer sur ce qui fonctionne ou non.
    Avec ma collègue, nous avons été également attirée par les ateliers Freinet (site la classe de Marion à travers lequel nous avons découvert votre site). Donc je fais un petit mixte de ces 2 mouvements pédagogiques. Donc nous avons un meuble à tiroirs pour tous les petits défis avec différents jeux éducatifs à modèles multiples et un aménagement en aire avec du matériel environnemental ou des « casse-tête conceptuels » : je vais l’enrichir au fur et à mesure.
    Depuis mercredi je me lance dans le suivi des ateliers : étiquetage ; fiche de présentation (domaine, compétences, l’inévitable référence au programme officiel, les actions références, le langage référent) ; tableau de suivi. Ce n’est pas le plus simple mais c’est le plus nécessaire pour moi car j’ai tendance à partir dans tous les sens selon mon envie, le climat et les envies des enfants. Donc un outils efficace qui présente de façon exhaustive les différentes activités de la classe.
    J’aime ve vais largement m’en votre tableau A3 et vos fiches de présentation. Je vais largement m’en inspirer mais je dois l’adapter à ce que j’ai et définir l’intérêt pédagogique des activités que je propose. Je pourrai ainsi mieux sélectionner et investir efficacement : nous allons en priorité investir dans les lettres et chiffres rugueux et l’atelier de lecture Montessori. Je voudrai également me doter d’un matériel efficace de représentation du nombre (cubes, plaque, barres et petits cubes).

    Je poste ce long message pour d’une par partager avec tous une expérience de changement en cours d’année (classe de 29, 19 PS et 10 MS) et m’enrichir de tous les avis constructifs.

    Merci encore pour votre travail et tout votre dévouement depuis toutes ces années.
    Ne lâchez rien, les enseignants et surtout les enfants ont besoin de vous.

  26. Zohra a dit:

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce super blog ! Je viens de le découvrir et je pense y passer un temps non négligeable ! Je suis jeune maman et mes enfants ne vont pas à l’école pour l’instant. La grande a bientôt 5 ans, a un langage très développé, une très grande mémoire, est très curieuse mais fait beaucoup de difficulté pour apprendre à lire. Cela fait plus de 2 ans qu’elle connaît toutes ses lettres mais l’apprentissage est très long, j’ai déjà jeté l’éponge et son papa finit une leçon sur 3 en s’énervant et la petite en pleurant… Quel conseil pourriez-vous nous donner ?
    Le 2ème a 3 ans et 1/2 et je me rends compte qu’il m’a souvent dit « tout seul » tout en pleurant. Plus jamais je ne le briderai désormais ! Un grand merci donc pour tout cela.
    Je voudrais me lancer plus sérieusement dans l’école à la maison, un apprentissage sain et épanouissant. Sur quel site, ou dans quel magasin conseillez-vous de nous tourner ? J’ai trouvé cet article et je voulais savoir ce que vous en pensiez :
    http://www.boutique-montessori.com/35-ensemble-pour-famille.html
    En vous remerciant grandement
    Zohra

    • Chère Zohra, je manque malheureusement de temps pour vous répondre, mais vous pourrez poser vos questions sur la plateforme que nous allons mettre en ligne mardi ou mercredi. En attendant vous pouvez les poser sur le groupe Facebook, des enseignants bienveillants et incroyablement généreux vous donneront des pistes avec grand plaisir https://www.facebook.com/groups/389330947936294/
      Belle nuit !

  27. Laura BENDEMAGH a dit:

    Bonjour,savez-vous d’où venait le planisphère que vous aviez à Gennevilliers accroché à un mur ?

    Merci d’avance,

    Laura

    • Bonjour Laura, nous avions commandé ce planisphère dans le catalogue « Pichon » distribué aux écoles par la Mairie de Gennevilliers. Bel été à vous.

  28. solune a dit:

    Bonsoir Céline et Anna,

    Tout d’abord, que dire du merveilleux contenu que vous nous proposez…juste merci, c’est le mot qui me vient :)

    Je vous ai écrit un mail, mais je crois que vous devez être ensevelies sous toutes les demandes. Je réitère donc ma question publiquement. Peut-être qu’elle fera écho chez d’autres enseignants (du public).

    Que pensez-vous des plans de travail ? Pensez-vous qu’il est fondamental de laisser les enfants totalement libres dans leur choix (après les présentations) ou pensez-vous qu’il faille les guider plus étroitement ?

    La question m’obsède : entre ce qui me semble fondateur chez Montessori (le libre choix) et l’envie de contrôler … mon cœur et ma raison balancent.

    Chaleureusement

    Solune

    • Chère Solune (Quel magnifique prénom !), je réponds à cette question fondamentale d’un point de vue scientifique dans mon livre « Les lois naturelles de l’enfant » qui paraîtra aux éditions les arènes le 31 août. Si vous avez encore des questions ensuite, j’y répondrai avec plaisir ! Bel été !

      • isa 57 a dit:

        Bonjour,
        Cela dépend peut-être de l’âge des enfants? La gestion d’un plan de travail est peut être plus facile pour des plus grands? Il y a un côté rassurant pour l’enseignant à proposer des plans de travail. La peur de ne pas finir le programme…eh oui, nous les enseignants de l’éducation nationale, on est formaté…!!! et c’est un gros travail à faire sur soi !
        On attend avec impatience votre ouvrage chère Céline.
        Bel été à tous

  29. Bonjour,
    un petit mot pour vous dire que vous inspirez également les familles qui enseignent à la maison (je suis maman d’un petit homme de 16 mois et j’ai trouvé votre blog via un forum de mamans à la recherche de méthodes éducatives alternatives). Je suis actuellement un Master de FLE. Dans le même temps, je suis passionnée de l’éducation Montessori, intriguée par la méthode Waldorf, autodidacte aussi dans l’apprentissage de certaines langues (ASL, japonais, espagnol, arabe et anglais), manipulant avec joie les arts plastiques et certaine des bienfaits de vivre au rythme de la nature. Bref, c’est un grand plaisir que de vous suivre via ce blog et je compte bien mettre en application vos conseils. Nous avons déjà des coins (vie pratique, arts, lecture, etc) mais j’avais besoin d’inspiration pour les améliorer. Je vous remercie donc vivement! Aussi, je compte enseigner la langue Molière dans un futur proche, et uniquement pour des apprenants de 2 à 5 ans. Là encore, j’absorbe vos conseils dans l’espoir de pouvoir les mettre en application dès que j’aurai une classe.

  30. Nabil a dit:

    Bonjour Céline,

    J’ai deux petites questions :

    -Comment les enfants passent-ils des lettres cursives aux lettres script, quand vient le moment de lire des albums ? Est-ce quelque chose qui vient naturellement une fois que la lecture est automatisée en cursive ?

    -Je me souviens vous avoir entendue dire qu’on ne présentait les activités pratiques qu’une seule fois à chaque enfant. Doit-on cependant veiller à ce que les enfants fassent l’activité exactement telle qu’elle a été présentée, ou est-il préférable de les laisser en totale autonomie, quitte à ce qu’ils oublient des étapes ?

    J’attend votre livre avec impatience, merci !

    • Cher Nabil, vous devriez trouver toutes les réponses à vos questions dans le livre :)
      Sinon, n’hésitez pas à revenir vers moi. En attendant, vous pouvez les poser sur le groupe Facebook, des enseignants bienveillants et incroyablement généreux qui étaient présents à la conférence didactique de Juillet vous donneront des pistes avec grand plaisir https://www.facebook.com/groups/389330947936294/
      Belle nuit !

  31. khadija a dit:

    MERCI pour ces listes de matériel. J’essaierai d’appliquer ces conseils dans mon école je vous donnerai de mes nouvelles de ton en temps en temps; CORDIALEMENT Khadija

  32. Rosy a dit:

    Un grand merci Céline pour toutes ces descriptions et explications concernant le matériel et la pratique Montessori! Vous avez la faculté de rendre les choses claires et accessibles, c’est une grande qualité! J’ai précommandé votre livre et j’attends avec impatience de l’avoir dans ma boîte aux lettres😀! Je tente une petite question, si vous avez le temps tant mieux, sinon je comprendrai…votre emploi du temps doit être bien rempli!
    Que pensez-vous de la méthode d’écriture de Danièle Dumont?
    Encore merci pour votre partage d’informations et votre bienveillance envers les enseignants.
    Rosy

    • Chère Rosy, merci pour votre message ! Je ne connais pas le travail de Mme Dumont… pourriez-vous m’indiquer en quelques lignes de quoi il s’agit ? À noter tout de même qu’à Gennevilliers, nous n’avons utilisé aucune méthode spécifique, si ce n’est la préparation indirecte de la main avec les formes à dessins, le poinçonnage, les activités pratiques, les lettres rugueuses.. Les enfants s’exerçaient ensuite à écrire dans leurs cahiers individuels. Certains avec beaucoup de facilité, d’autres avaient besoin de notre aide. Nous restions alors à leurs côtés, leur montrant les gestes adaptés. Amicalement, Céline

      • Rosy a dit:

        Merci Céline d’avoir pris le temps de me répondre…
        Concernant la méthode d’écriture Danièle Dumont, j’ai recopié un résumé succinct afin de vous faire une petite idée:
        1ère étape : il faut travailler essentiellement la latéralité (on écrit et on lit de gauche à droite), la tenue du crayon (le crayon est tenu entre le pouce et la dernière phalange du majeur, l’index venant guider le geste, le bras est bien posé sur la table, le poignet aligné avec le reste du bras) et la gestion de l’espace graphique.
          2ème étape : Les formes de base. Lors de la conférence, Danièle Dumont nous a expliqué que l’écriture cursive pouvait se décomposer en 4 formes de base : la boucle, la coupe (pour former les lettres u i et t), le rond (pour les lettres a o c d q, etc.) et le pont (lettres m et n). Dans cette étape, le rapport au sens est très important. On n’écrit pas pour écrire, on écrit pour donner du sens, pour être compris. Par exemple, lorsqu’on a appris la boucle, les enfants apprennent les mots « le » et « la » puis doivent choisir lequel placer devant différents mots.
          Jusque là, pas de lignes. L’enfant apprend ainsi à gérer l’espace graphique. Une fois que les formes de base sont maîtrisées, on peut passer à la dernière étape :
          3ème étape : L’écriture courante. On reprend alors les différentes lettres étudiées en utilisant à présent les lignes seyes pour que l’enfant apprenne la hauteur des lettres.
        Elle a écrit un livre « Le geste d’écriture » aux éditions Hatier.
        Certains instits l’ont expérimentée et semblent satisfaits. Je pensais la tester cette année mais certaines choses me gênent : elle dit qu’il faut donner le nom de la lettre pour la désigner et non le son!!! Etonnant, n’est-ce pas?
        Bonne soirée à vous
        Rosy

        • Si je peux me permettre, écoutez-vous Rosy. Peu importe qui dit quoi, pourquoi ne pas suivre votre intuition ? Au pire, si vous avez tort, l’expérience avec les enfants vous le montrera et vous aurez appris énormément. C’est exactement comme cela que j’ai procédé à Gennevilliers :)

          Nous mettrons en ligne des photos des cahiers d’écriture des enfants, certains sont impressionnants – pourtant nous n’avons pas utilisé de méthode particulière, mais du bon sens, encore du bon sens, ainsi que du temps et de la confiance. Ne nous enfermons pas dans des méthodes. Prenons ce qui nous semble juste et oublions le reste.

          Belle fin de soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s