Tableau de suivi des activités pratiques

Afin de garder une trace des présentations que nous faisions à chaque enfant, nous avions pensé et fabriqué un tableau de suivi que nous collions discrètement sur un mur de la classe avec de la pâte adhésive. Lorsqu’une activité avait été présentée à un enfant, nous la pointions sur le tableau par un point de couleur neutre au Velleda (noir ou bleu). Cela nous permettait de nous rendre compte précisément des présentations qui avaient été faites, afin de pouvoir guider au mieux, chaque enfant, individuellement. 

Nous partageons avec vous aujourd’hui ce tableau pour les activités pratiques, en format modifiable afin que vous puissiez librement vous l’approprier.

Cliquez ici pour le télécharger en .docx.
Cliquez ici pour le télécharger en .doc.
Cliquez ici pour le télécharger en .pdf.

Tableau.pngAvant de l’imprimer, nous nous invitons à écrire le prénom des enfants dans la colonne de gauche, et à colorer d’une même couleur les lignes correspondant aux enfants d’une même section, afin de trouver plus rapidement la ligne correspondant à un enfant. Par exemple, les lignes correspondant aux enfants de petite section en bleu, celles correspondant aux enfants de moyenne section en orange, et enfin, celles correspondant aux enfants de grande section en jaune. Vous pouvez aussi faire le choix de différents niveaux de gris. A vous de voir ! Par expérience, ce petit détail s’avère être ensuite d’une grande aide pour pointer rapidement une présentation. Après impression, nous vous invitons à plastifier ce tableau, afin de pouvoir pointer au Velleda les activités présentées. 

Pour certaines activités, comme par exemple, le cadre à noeuds ou le pliage papier, nous effacions le point de couleur neutre pour le remplacer par un point vert dès que l’enfant savait faire des noeuds ou plier du papier. Cela nous permettait de savoir que tel enfant pouvait aider les petits à faire leurs lacets, ou que tel enfant était prêt pour des présentations simples d’Origami (vidéo à venir). Pour les autres activités pratiques, nous notions seulement les activités présentées. Car, ne l’oublions pas, l’objectif de ces activités n’est pas que les enfants les “réussissent”, l’objectif c’est tout ce qu’ils construisent en eux – compétences exécutives, confiance en soi, persévérance – en essayant d’atteindre le but que nous leur avons formulé.

Publicités
48 commentaires
  1. Sigried a dit:

    Comme d’habitude un immense merci ! Et à demain…

  2. Sigried a dit:

    J’ai déjà fabriqué mon tableau de suivi donc ce n’est pas bien grave, mais sachez que sur mon ordi (mac), votre document n’apparait pas comme sur votre visuel: il y a deux pages, deux tableaux et des images un peu partout. Etes-vous en .doc ou en .docx ?

    • C’est un document en .docx également réalisé sur mac… Etrange donc. Souhaitez-vous que l’on intègre un lien en .doc ?

      • sigried a dit:

        Je suis déjà en .docx. Bizarre. Bizarre

        • Envoyez-moi un mail Sigried, je vous enverrai le fichier en direct. J’espère que ça fonctionnera mieux.

    • carole a dit:

      Oui, c’est pareil chez moi!
      En tous cas, encore merci Céline!

  3. Patou a dit:

    Bonjour, merci pour ces précieux articles et conseils, ces activités m’apportent beaucoup dans mon travail, je suis assistante maternelle de crèche familiale et je garde 3 enfants : deux de 2.1/2 et un de 2 ans. Les enfants se régalent et prennent plaisir à « jouer » tout en apprenant ! Sur les 3 enfants il n’y en a qu’un qui y arrive bien, un autre « n’ose » pas se lancer et celui de 2 ans veut essayer! Merci pour ce que vous faites.

    • Merci à vous de partager votre témoignage ! :)
      Nous vous souhaitons une très belle journée avec ces trois jeunes enfants.

  4. Laetitia a dit:

    Bonjour Céline. Je suis votre blog depuis plusieurs mois maintenant. Je vous remercie du fond du coeur pour partager avec nous votre expérience. Vos publications sont toujours très généreuses et vraiment précieuses. Merci , car cela représente beaucoup de travail.
    Je suis la maman de 2 enfantset l’assistante maternelle de 3 petites filles adorables. Je m’inspire au quotidien de vos articles, et j’adapte les activités à l’âge des enfants.
    Je vous souhaite de continuer avec succès, cette si belle aventure que vous entreprenez.
    Sincèrement.

  5. stef a dit:

    « Car, ne l’oublions pas, l’objectif de ces activités n’est pas que les enfants les “réussissent”, l’objectif c’est tout ce qu’ils construisent en eux – compétences exécutives, confiance en soi, persévérance – en essayant d’atteindre le but que nous leur avons formulé. »
    Pouvez vous préciser s’il vous plait?…je sens que j’ai du mal avec ça… les objectifs de construction des différentes compétences ne sont ils pas atteints lorsque l’enfant réussi l’activité proposée?
    en vous remerciant pour tous vos partages!

    • Bonjour Stéphanie, vous remarquerez que des enfants “réussissent” très bien l’activité, néanmoins, ils continuent à la pratiquer avec concentration et enthousiasme. Atteindre l’objectif formulé n’est donc pas l’objectif principal. Le but formulé est une sorte de prétexte qui invite l’infant à exercer autant que nécessaire son intelligence exécutive – même lorsque le but est déjà atteint. Lorsqu’il recommence, attentif, cela signifie que cette activité le “nourrit” encore, et lui permet de continuer à construire ses compétences exécutives, et tout l’enjeu de notre travail est de favoriser, permettre et protéger cette élaboration intérieure.

      • stef a dit:

        ah oui je comprends mieux…merci beaucoup pour la précision et encore merci pour tous vos partages!!!

  6. Bonjour grâce à vous j’ai rencontré des jeunes enseignantes de mon département et du coup découvert d’autres sites sur la non violence, je ne suis plus en activité, mais je compte m’inspirer de toutes ces expériences pour diffuser ces connaissances en tant que bibliothécaire bénévole. Merci et bon courage

  7. Cédric M a dit:

    Merci Céline ! Comme d’habitude : clair, précis, utile :D
    Heureuse fin d’année !

  8. anthony5151 a dit:

    Bonjour.

    Merci beaucoup pour le partage, comme d’habitude. Serait-il possible d’avoir aussi le document en .odt ? Le format OpenDocument est le standard qui garantit que tout le monde peut l’ouvrir correctement, les versions récentes de MS Office peuvent enregistrer dans ce format. Merci :)

    • Bonjour Anthony ! Je ne sais pas comment convertir le fichier en format .odt. Pouvez-vous m’aider ?
      Je rajoute le format pdf, qui vous permettra au moins de voir à quoi ressemble le document de base.

  9. MICHEL Maïté a dit:

    Avec LibreOffice les tableaux en .doc ou .docx s’ouvrent parfaitement. Merci beaucoup pour ces belles initiatives et cette transmission accessible à tous. J’attends avec impatience chacune de vos Newletters.

  10. huot a dit:

    Bonjour Céline, je viens de me lancer en octobre grâce à votre site mais je me rends compte au fur et à mesure que j’ai tout faux. J’ai un simple niveau et le besoin impétueux de pointer tout ce que mes élèves font comme dans la pédagogie traditionnelle. Je pointe et fais pointer mes élèves pour garder un suivi. J’en ai 30. Je suis à 2 doigts de baisser les bras parce que j’ai le sentiment de ne rien maîtriser. Donc si je comprends bien : je ne pointe que les présentations et laisse mes élèves circuler librement sans qu’ils m’indiquent ce qu’ils ont fait. Je ne pointerai de nouveau que lorsqu’ils me diront « C’est bon je sais faire ». Mais comment dois-je me comporter avec les élèves qui se satisfont de peu? « Verser les graines d’un pichet à l’autre » par exemple: certains vont faire 2 transvasements et stopper satisfaits!!! Et là j’ai du mal à lâcher prise, pour développer la maîtrise du geste, plusieurs essais sont souvent nécessaires or quelques-uns font tout vite fait. Si j’insiste, je constate que le geste n’est pas si bien que ça maitrisé. Mais ça les saoule!!! et à 30 faire une présentation, valider les réussites et encourager ceux qui bâclent … j’ai le sentiment que je vais m’arracher un peu les cheveux … un ou 2 pistes éclairciraient la voie. Merci milles fois (une instit qui rêve d’obtenir la même sérénité de classe que la tienne).

    • Bonjour Frédérique,

      Je lis clairement à travers vos mots votre sentiment de “dépassement”. Je comprends tout à fait. Nous le ressentons tous en commençant à travailler de cette façon pour une raison notamment : nous souhaitons passer d’un fonctionnement basé sur l’autonomie, tout en gardant un positionnement de contrôle vertical. Ça ne peut pas marcher… c’est complètement schizophrène, vous allez vous épuiser et les enfants ne seront jamais vraiment “libres” de votre validation et de votre stress. Vous invitez les enfants à être autonomes, tout en passant votre temps derrière eux… :) Il est important que vous puissiez réfléchir sur ce point de votre côté. C’est un cheminement, et c’est important de prendre votre temps. Nous passons tous par cette étape de remise en question normale, où nous devons “lâcher” d’anciens réflexes acquis et consolidés avec le temps. Mais vous allez y arriver je n’en doute pas. Laissez-vous simplement le temps.

      Je vous invite à pointer les présentations que vous faites pour la première fois aux enfants, puis à les diriger (avec l’aide de votre atsem) vers les activités qui leur ont été présentées. Ensuite, l’évaluation d’un geste acquis se fait de façon informelle : lorsque vous constatez qu’un enfant a besoin d’une activité plus challengeante parce que celles que vous lui avez présentées ne le sont plus assez, je vous invite vivement à lui présenter de nouvelles activités. Voilà tout pour l’évaluation des activités pratiques – ce sera différent pour les activités de langage et de mathématiques qui demandent un suivi plus formel (même si les enfants ne doivent, à notre sens, pas se rendre compte de l’aspect “plus suivi” pour ces activités).

      Ensuite, une chose fondamentale : travailler dans le sens d’un fonctionnement autonome avec un seul niveau d’âge est extrêmement difficile. Je ne me lancerai pas dans une telle aventure. Pour acquérir de l’autonomie, grandir et vivre en groupe, les enfants ont besoin d’enfants plus âgés qui les guident et d’enfant plus petits à guider. Ils peuvent ainsi s’entraider et se prendre en charge les uns les autres. Avec un seul niveau, c’est vous qui faites tout, qui aidez tous les enfants. C’est à notre sens, intenable sur le long terme. Vous allez vous épuiser. Avec un seul niveau, je vous invite plutôt à fonctionner en autonomie sur des temps courts, après les ateliers dirigés ou sur le temps de l’accueil par exemple. Qu’en dites-vous ?

      Par ailleurs, souvent, les enfants qui se “satisfont de peu” manquent de confiance en eux, ils n’ont pas encore construit de bonnes compétences exécutives, ils ont besoin d’être plus encouragés que les autres ou invités, pour ceux qui n’ont pas eu l’habitude de faire par eux-mêmes, plus fermement à poursuivre l‘activité. Nous développons ce sujet dans les vidéos des 24 & 25 août qui seront mises en ligne la semaine prochaine. J’espère qu’elles pourront vous éclairer.

      Pour faire simple, Faites à votre rythme ! Ne vous fixer pas des objectifs d’autonomie totale, si les conditions ne sont pas réunies pour le moment pour les atteindre. Lancez vous doucement. Votre cheminement intérieur constitue votre propre apprentissage (réussir à tenir le cadre même en fonctionnement autonome, tout en apprenant à “lâcher” les enfants) ; tout cela est un chemin, non un but qu’on atteint en quelques semaines. Laissez-vous du temps, réunissez les bonnes conditions, et installez vous progressivement dans ce nouveau fonctionnement.

      Nous sommes là en cas de besoin :) N’hésitez à revenir vers nous.
      Plein de belles choses pour la suite !

      • huot a dit:

        Merci mille fois pour votre réponse réconfortante et éclairante. Effectivement je dois ralentir et viser l’autonomie plutôt qu’un rendu de compétence. Je pensais pouvoir passer facilement d’un fonctionnement traditionnel à la méthode Montessori. Or je me rends compte que c’est un autre cheminement et une philosophie de vie : je commence seulement à comprendre ce que signifie « aide moi à faire seul!! »
        merci aussi pour votre disponibilité
        frédérique

  11. Pardini a dit:

    Merci Céline pour cet outil fort utile. C’est comme cela que l’on devient efficace,en partageant une « méthodo-logique » de travail.

  12. juliencheriaux a dit:

    Merci Céline.

  13. Sophie a dit:

    Merci à vous pour le partage!

  14. Bonjour, Je suis depuis que j’ai découvert la vidéo mise en ligne par Ted votre pratique en Montessori en direction des enfants de l’école de Gennevilliers et vous m’avez convaincue de l’intérêt de cette pratique qui, avant vous, m’avait toujours laissée sceptique – je suis plutôt Loczy, Freinet et Thomas Gordon et ce que j’avais vu de Montessori m’avait toujours paru trop rigide, pas assez à l’écoute des enfants…. C’est pourquoi j’étais très motivée par la rencontre de cette après-midi et impatiente d’y participer, d’autant plus que j’ai été acceptée sur liste d’attente. Et là, je suis effondrée car je suis clouée au lit par une forte bronchite et je suis trop affaiblie pour me déplacer. Néanmoins je nourris l’espérance qu’il y aura d’autres occasions de vous rencontrer. Très sincèrement désolée. 🐌 Danielle faure-touré 🐂 🙋🏾

  15. Nathalie a dit:

    Bonsoir Céline, merci d’abord pour ce tableau, j’en avais commencé un mais je vais reprendre le votre.
    Une question qui est peut être idiote: pourquoi plastifier le tableau puisque les points ne seront jamais effacés, à part pour certaines activités? Mais dans ce cas on peut choisir de surligner avec une couleur fluo, lorsque l’enfant est capable d’aider un autre.

    • En effet ! Nous vous invitions à les plastifier car pour les autres tableaux de suivi (mathématiques, sensoriel et langage), il sera important de passer la plupart des points au vert ou des faire une marque qui permet de se rendre compte qu’un enfant a « conquis » une étape. Mais vous pouvez tout à fait en effet fonctionner comme vous le décrivez en repassant au fluo, bien évidemment ! :) Belle journée à vous Nathalie !

  16. Matas a dit:

    Bonsoir.
    Pendant les vacances de la Toussaint, m’inquiétant au sujet d’un enfant de ma classe de moyenne section en difficulté, je passe des heures sur internet et découvre la pédagogie de Maria Montessori, puis fais connaisance avec… vous, et votre expérience!
    Et là, c’est La révélation. Je lis tout ce que je trouve vous concernant, je regarde, regarde et regarde encore, béate, vos vidéos de Gennevilliers. Et oui, il est possible d’enseigner autrement en maternelle! De voir des enfants s’épanouir librement (mais tout de meme suivis), de retrouver sa foi. Jusque là, pour faire évoluer tout cela, je travaillais des heures sur des thèmes choisis que les enfants chérissent et qui me passionnent, ce qui déjà, donnait de très bons résultats. Mais il y manquait un autre fonctionnement de classe que vous nous faites découvrir. Toujours ces quatre groupes d’élèves avec deux ateliers dirigés et deux autres autonomes (où parfois, malgré l’objectif pédagogique bien pensé, il ne se passe pas grand chose sinon du chahut!)
    Je passe donc mon temps depuis cette découverte (jour, soirée et parfois nuit!) à penser à tout ce que je pourrai faire évoluer dans ma classe, mon attitude, ma distance face aux élèves.
    Tout le monde semble y trouver son compte (enfants, atsem, moi!) Nous sommes la classe où, la plupart du temps, on chuchote, on choisit l’activité que l’on veut, on la pratique autant de fois qu’on le souhaite, chacun s’épanouit et cela fait grand plaisir à voir. Bon, il est vrai que quand l’enfant en intégration dans la classe est présent, l’ambiance n’est pas la meme, ni le niveau sonore.
    Chez nous, les bancs de regroupement disparaissent petit à petit un par un. Ils laissent de la place pour le futur cercle que je tracerai bientot sur le sol. Un nouveau meuble est apparu avec tout plein de casiers pour y trouver l’activité qui plaira. Le coin poupée rétrécit, laissant de la place dans le coin cuisine où un atelier proposé est entre autres de mettre la table comme sur le set de table.

    Merci mille fois de penser à tous ces enfants qui grace à vous progressent à leur rythme en s’épanouissant, en étant acteur de leur évolution.
    Merci de penser aux enseignants qui ne cessent de chercher comment améliorer leur pratique de classe.
    Et merci surtout de le faire de cette façon généreuse.
    J’attends quotidiennement avec impatience de lire une nouvelle rubrique de votre part!

    J’avais besoin d’un changement cette année, et bien, ça y est, je l’ai! Et depuis, je bouillonne d’idées.
    Mais je prends mon temps (ce qui est nouveau pour moi) afin de les proposer tout doucement dans ma classe auprès de chaque élève.
    Pour l’instant, je l’avoue, je démarre timidement.
    Plus d’une trentaine d’ateliers autonomes ont été proposés aux enfants, pour le long temps de l’accueil (8H20-9H20) et à la fin d’un atelier « traditionnel ». Il s’agit en partie de matériel ludique que les enfants connaissent, mais qui sont proposés cette fois individuellement à ceux que cela interesse. Plus beaucoup de manipulation qu’ils adorent!
    Je me rends bien compte que les ateliers doivent évoluer car au bout d’un moment, les enfants en délaissent certains, alors, j’en propose de nouveaux. Sur ce temps d’accueil, j’en profite également certains jours pour suivre (pour ne pas dire évaluer) ceux qui envie de me montrer comme ils se servent du matériel et donc maitrisent certaines notions et compétences (votre tableau tombe à pic!) Et de cette façon, je sais bien plus qu’avant où en est chaque enfant, et plus au jour le jour.

    J’aspire maintenant à une classe de plusieurs niveaux, afin de progresser dans cette façon de faire. reste à trouver plus d’assurance pour oser enseigner à des grandes sections (ce que je n’ai déjà jamais fait de manière « classique ») au milieu de moyens et de petits… il faut aussi que les collègues soient d’accord, et réussir à gérer les créneaux piscine si j’ai quelques grands, la classe transplantée,… L’inspecteur suivra t il l’initiative, lui plaira t elle?
    Voilà, tout plein de questions qui tournent dans ma tete et me font progresser professionnellement.

    Encore merci!
    (J’espère un prochain jour avoir la chance de vous rencontrer au cours d’une nouvelle conférence, car malheureusement, j’ai raté celle de cet été, ne vous connaissant pas encore!)

    Céline M.

    • Bonsoir Céline, quel plaisir de lire votre témoignage ! Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.
      Tout mon soutien et mes encouragements les plus chaleureux pour le cheminement dans lequel vous vous lancez avec douceur (avec quelques nuits blanches quand même si je comprends bien) :) Excellentes fêtes de fin d’année à vous Céline et à très bientôt pour la suite !

  17. isa 57 a dit:

    Bonjour Céline,
    Je viens de visionner les vidéos. Je les revisionnerai encore et encore car chacun de vos mots est propice à la réflexion. Je ne peux que dire une fois de plus merci. Vous nous redonnez l’envie d’enseigner…même si ce n’est pas simple tous les jours (je souffre beaucoup cette année avec de nombreux élèves (de GS) qui n’ont pas dévéloppé leurs compétences exécutives et qui provoquent parfois le chaos dans la classe (Mais je ne les lâche pas!) et une atsem adorable mais « vieille » école sur qui je peux compter pour tout ce qui est matériel mais pas en accompagnement. Mais je crois tellement en ce que vous nous avez fait découvrir que malgré l’épuisement et le découragement de certains jours, je poursuivrai dans cette voie.
    Une petite question : vos GS ne faisaient jamais de travail sur fiches (en autonomie) ou pour valider une notion ? Avaient-ils de petits fichiers (en maths, en lecture?…) ça c’est pour répondre aux collègues de CP…
    Merci du fond du coeur.
    Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année, ainsi qu’à toute votre équipe.

    • Bonjour Isa, merci pour votre message :)

      Nous ne proposions aucune fiche aux grands, ils avaient déjà un cahier d’écriture qu’ils utilisaient quotidiennement, ainsi que des traces écrites avec les activités de mathématiques.

      Pour vérifier les notions à acquérir chaque année, nous le faisions de façon informelle, vivante et individuelle. Je m’asseyais à côté d’un enfant et lui disais avec un ton encourageant : « Tiens, tu peux lire ce chiffre ? » ou « Est-ce que tu peu faire ce qu’il y a écrit sur ce papier ? » Et je cochais ensuite de mon côté la case correspondante de nos progressions individualisées où j’avais précisé toutes les notions à acquérir pour les trois années de maternelle, par domaine. (Les fichiers de suivi seront disponibles courant avril pour le sensoriel, courant juin pour les maths, et courant aout pour le langage). La vérification était systématique, répétée, et individuelle comme je viens de l’expliquer. Néanmoins, si d’autres choses vous semblent intéressantes, essayez ! (Si vous saviez le nombre de choses que nous avons testées, puis retirer… mais c’est la seule et unique façon de savoir si une idée est pertinente ou pas, et pourquoi elle l’est ou elle ne l’est pas.) Testez, expérimentez, suivez votre intuition, surtout si elle ne vous semble pas contradictoire avec les trois principes de base – Exploration, action, amour.

      Plein de jolies choses pour cette fin de semaine Isa, et à bientôt pour la suite !

  18. Audrey a dit:

    Bonsoir, je n’arrive pas à comprendre ce que représente le pictogramme entre s’occuper des plantes et le premier cadre d’habillage. Pouvez vous m’aiguiller ? (désolée pour cette question bête)
    Audrey

  19. Bonjour Celine, j’éprouve une immense gratitude pour tout ce que vous partagez de manière précise, claire et ordonnée avec une immense bienveillance pour nous accompagner dans le changement. J’ai une question pratico pratique, avez-vous prévu partager les tableaux de suivi des activités sensorielles, de mathématique et de langage. Le fait d’avoir un suivi avec des picto permet en effet de gagner beaucoup de temps par rapport à la lecture du nom des activités. Si vous avez prévu de le partager je patienterai en gagnant quelques heures de sommeil :-) Un immense Merci pour vous et Anna quoiqu’il en soit. A bientôt, Hélène

    • Bonsoir Hélène, merci pour votre message :) Oui, nous avons prévu de mettre en ligne ces tableaux de suivi lorsque nous aborderons les activités associées. A priori, un petit calendrier que nous essaierons de respecter au mieux : activités sensorielles (janvier-février-mars), les mathématiques (avril-mai) et les activités de langage (pendant l’été). Excellente soirée à vous Hélène et à bientôt pour la suite !

  20. Virginie F a dit:

    Bonjour Céline et bonne année à vous et à toute votre équipe! Merci encore pour votre investissement!
    Nous sommes actuellement en ardent brainstorming au sujet des carnets de suivi qui se substituent aux anciens livrets d’évaluation que nous remplissions et transmettions jusqu’alors aux familles.
    Dans notre école, nous nous inspirons de la pratique que vous développez.
    Nous devons donc construire un outil qui soit propre à notre école, qui soit à la fois conforme aux attentes institutionnelles figurant les réussites progressives des eleves, et fondé sur une pratique d’ateliers autonomes inspirés des vôtres. Nous sommes perdues et avons vraisemblablement besoin de points d’appui pour construire un outil bien concret à court terme…
    Auriez vous des pistes, des réflexions, des outils à nous suggérer?
    Quel sentiment avez vous à l’égard de ce changement avec le recul de votre pratique?
    Merci à l’avance infiniment pour votre réponse.
    Bien cordialement
    Virginie

    • Bonsoir Virginie, je crois que je vous ai déjà répondu à cette question dans un autre post, mais au cas où vous ne l’auriez pas vu, je me permets de vous le recopier ici ! C’est une question que nous n’avons pas abordée, et à laquelle nous n’avons pas encore réfléchi. Nous serions ravies que vous puissiez nous envoyer par mail vos réflexions et propositions d’équipes. Nous pourrions y réfléchir avec vous ensuite (dans la mesure du peu de temps que nous avons). Qu’en dites-vous ?

  21. Douik a dit:

    Bonjour Céline,
    Merci de votre initiative, je suis une maman qui a beaucoup visité de pays avant de m’installer en France. Mais j’ai de plus en plus du mal avec la compétitivité que mes trois filles de 15 ans, 10 ans et 7ans rencontrent avec l’éducation nationale.
    Elles ont grandi avec la pédagogie montessori que j’ai naturellement appliquée et que j’utilise aussi depuis 12 ans avec les enfants que j’accueille à la maison, étant assistante maternelle. Je voudrais savoir si vous savez si il ya une formation pour faire reconnaître cette pédagogie à l’étranger car mon projet est de repartir à l’étranger au soleil cette fois-ci avec les filles :) et mon rêve serai une crèche basée sur la pédagogie montessori mais je sais qu’il faut souvent ramener la preuve qu’on sait de quoi on parle.
    Merci encore et courage pour votre joli projet.
    Michela

  22. Sophie a dit:

    Bonjour Céline,

    Juste pour vous dire que je suis une jeune instit (enfin, pas toute jeune, mais jeunement instit), biologiste dans une vie précédente, et que j’ai pris un congé parental d’un an avec pour objectif d’assimiler votre expérience et tout ce qui va avec. Je ne sais pas ce que j’aurai comme poste à ma reprise mais je sais déjà comment je vais enseigner (et m…. euh, zut à mon futur inspecteur !)

    Un immense merci.

    Sophie

  23. Christine BRET a dit:

    « A priori, un petit calendrier que nous essaierons de respecter au mieux : activités sensorielles (janvier-février-mars), les mathématiques (avril-mai) et les activités de langage (pendant l’été). » 11/01/2016… Bonjour Céline, j’attends impatiemment la suite !!! Surtout qu’une collègue s’y met aussi !!! Grand MERCI !!! Christine B.

    • Bonsoir Christine, j’avais été bien trop enthousiaste en proposant un tel planning. :)
      Nous publierons demain un post pour vous donner des nouvelles. Belle nuit !

  24. Nathalie Kauffmann a dit:

    Bonjour, je suis enseignante en CE2, CM1.
    votre blog est une mine d’informations qui me sont très utiles. Un grand merci à vous.
    Je suis en pleine expérimentation de la pédagogie Montessori mais j’ai parfois du mal à savoir comment appliquer tout ceci à mon niveau de classe.
    Connaissez-vous des sites intéressants partageant cette approche du développement de l’enfant et qui soit spécialisés pour les classes de l’élémentaire?
    Merci

    • Bonjour Nathalie, je vous invite à vous mettre en lien avec les enseignants d’élémentaires qui se sont signalés sur la cartographie. Ils sauront mieux répondre à votre question que je ne pourrais le faire. Des pistes sont également données sur le groupe Facebook. Belle journée à vous et belles vacances !

  25. Bonjour Céline,
    Tout d’abord, merci pour tout travail et ce partage. Nous sommes une petite école de 3 classes et nous avons fait une formation Montessori (palier1 de 2 à 6 ans) au début de ces vacances d’été afin de travailler encore mieux avec nos classes multi-niveaux. Je trouve votre tableau de suivi ainsi que la progression des activités très intéressants et je souhaitais savoir si vous aviez fait la même chose pour le sensoriel, les mathématiques et le langage?
    J’ai commandé une partie du matériel avec l’aide de l’APEL et nous comptons mettre en place ce travail dès septembre.
    Merci encore pour la motivation que vous transmettez quand on regarde votre travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s