Cadre des noeuds

En tant que support extérieur, les cadres permettent à l’enfant de s’exercer facilement – et autant que nécessaire, à un geste quotidien d’habillage. Ces activités sont donc un complément intéressant à l’habillage quotidien autonome, néanmoins, elles ne le remplacent pas : avant toute chose, il est primordial de permettre à l’enfant de s’habiller et de se déshabiller seul, quotidiennement.

Nous vous invitons à vous adapter à chaque enfant : certains auront besoin de vous voir faire vous-même tous les noeuds avant d’essayer à leur tour, d’autres auront seulement besoin de vous voir faire un ou deux noeuds. Laissez l’enfant vous guider. Bien évidemment, nous vous invitons également à présenter la façon de faire un noeud qui vous sera la plus naturelle.

Advertisements
13 commentaires
  1. Anne Masson a dit:

    Mille mercis !!! j’attendais ce cadre avec impatience, un petit élève me le demande ces jours ci, et je lui expliquais qu’il fallait que je m’entraîne avant… ;)

  2. Michelle Messager-Natiez a dit:

    les vidéos « bugguent » en se bloquant sans arrêt depuis les 4 ou 5 derniers envois? D’autres personnes ont-elles constaté cela?

    • Bonsoir Michelle. Avez-vous laissé le temps aux vidéos de se charger ? Sinon, je vous invite à retirer le visionnage en HD.

  3. so a dit:

    Merci pour la présentation de ce cadre..qui mérite un entrainement préalable même de notre part ;-)
    Quel plaisir de pouvoir recommencer à visionner vos vidéos!

  4. Adel a dit:

    Merci, Clair et précis !

    Coquille: Inversion objectifs directs et indirects ?

    • Bonsoir Adel. Il ne s’agit pas d’une coquille :)
      Vous l’aurez remarqué, ces activités sont très « formelles », elles sont particulièrement exactes, ritualisées et ordonnées. Elles invitent l’adulte à ne pas seulement « montrer » un geste à l’enfant, mais à le faire d’une façon qui sollicitera de façon optimale les fonctions exécutives en plein développement de l’enfant (mémoire, flexbilité cognitive, contrôle inhibiteur). Ces activités ont en effet été conçues et pensées d’abord avec l’objectif direct de développer les compétences exécutives de l’enfant.

  5. mylèneB a dit:

    Merci pour ces belles vidéos !

  6. lynepey a dit:

    Génial! Ca paraît si simple présenté ainsi…
    Merci à vous deux et bon courage!

  7. Marie a dit:

    Les videos sont vraiment d’une grande aide, bien mieux qu’un long discours. Pour les cadres il y a un ordre qui est préférable et je me demandais si c’était pareil pour les versés : est-ce qu’il faut mieux commencer par verser avec la cuillère avant de passer aux pichets ou ça n’a pas d’importance. Et faut-il attendre que l’enfant maîtrise complètement le verser des graines avant de le laisser verser avec le sable ? Avez-vous été confrontées à des enfants qui veulent jouer avec les graines et le sable ou les lancer, et que faire dans ce cas ? Merci d’avance.

    • Bonsoir Marie. Oui Tenir sa cuillère est une activité qui peut être présentée en même temps que les verser 1 & 2. C’est pour cela que nous n’avons pas précisé de progression. Et, selon les enfants,vous pouvez tout à fait présenter le versement avec le sable même si celui avec les graines n’est pas tout à fait acquis. Mais encore une fois, ce que je vous dis est à vérifier avec votre pratique, et la réponse ne sera pas la même avec tous les enfants. Essayez, écoutez et faites ce qui vous semble logique : la façon dont les enfants répondront individuellement à votre proposition vous indiquera si votre idée était juste ou non. Ne m’écoutez pas moi, écoutez-les eux d’abord, ainsi que vous-même. C’est uniquement de cette façon que vous aurez un grand impact positif auprès d’eux. :) Ceci étant dit, nous restons bien évidemment à votre disposition pour réfléchir ensemble ! Concernant le détournement du sable ou des graines, je l’ai vécu bien sûr ! Dans ce cas, je disais « Untel, non. Je ne suis pas d’accord. Ce que tu fais dérange, salis, etc. Regarde, tu peux les utiliser comme ça. » (et je remontrais rapidement d’un geste l’objectif de l’activité) Je vous souhaite un excellent week-end Marie, à bientôt.

  8. Adel a dit:

    Bonjour Céline,
    Nous sommes d’accord sur l’importance essentielle du développement des compétences exécutives.
    Néanmoins de mon point de vue il y a confusion entre objectif direct et objectif principal: Le dvpmt des fonctions exécutives étant essentiel.
    L’enfant faisant l’atelier a pour but direct de faire ou défaire des noeuds puis indirectement de développer son attention, sa mémoire (F. Exe) son autonomie et sa confiance en soi.
    Je n’ai donc toujours pas compris ton point de vue?
    En plus si je me trompe il va falloir que je modifie toutes mes fiches réalisées les années passées pour mes ateliers adultes (Non Montessori 2.0)
    ;-)
    A bientôt Adel

    • Bonsoir Adel. Merci pour votre message. Je comprends votre point de vue. L’objectif de l’enfant peut en effet sembler être de faire des noeuds, boutonner, verser, etc. Néanmoins, même lorsque la table est parfaitement propre, ou le noeud parfaitement fait, l’enfant ne s’arrête pas. La finalité (inconsciente) n’est donc plus pour lui de laver la table (elle est déjà parfaitement propre) mais d’exercer par la répétition les fonctions essentielles de l’intelligence qui sont en pleine formation. Et, lorsque l’adulte propose ces activités à l’enfant, nous tenons à ce qu’il garde en tête cet objectif : ces activités très formelles sont des prétextes pour soutenir le développement des fonctions exécutives de l’enfant. Ce qui doit nous intéresser dans ces activités ce n’est pas la finalité, c’est tout ce que l’enfant construit en lui pendant qu’il essaie d’atteindre son objectif. Prendre cette position n’est pas neutre du tout. Cela change totalement notre posture : l’attente de l’adulte n’est pas que l’enfant réussisse, mais qu’il s’exerce – peu importe qu’il réussisse ou non dans les prochains jours. Ce positionnement était également celui de Maria Montessori. Merci donc pour votre message qui me permet de repréciser ma pensée : il y a en effet l’objectif explicité à l’enfant (laver une table) qui va lui permettre de solliciter et d’orienter ses compétences exécutives vers un but, et celui (pour lequel ces activités ont été pensées) que, nous, adultes, gardons en tête (développement des fonctions exécutives et de la confiance en soi).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s