Ouvrir et fermer des pinces à linge

Ouvrir et fermer des pinces à linge

Introduction aux activités pratiques, ici.

30 commentaires
  1. Bonjour,un grand merci pour tous ces supports, très clairs, très encourageants. je passe le concours d’instit bientôt et espère ainsi pouvoir utiliser tout cela dans mon futur métier. Sandra ALgan

  2. Audrey a dit:

    Bonsoir, un grand merci une fois de plus à toutes les 2 pour cette vidéo si explicite.
    Le plus beau, c’est de voir le sourire et les yeux pétillants de cet enfant. Je me réjouis de pouvoir utiliser tout ça à mon tour en classe.

  3. morgane a dit:

    Super :)
    Avant 3 ans, il est préférable de proposer de clipser les pinces sur un support posé sur la table (panier ou boite), pour que la difficulté soit unique (clipser la pince) et pas multiple (clipser la pince et en plus tenir le support).

    • Bonsoir Morgane. Merci pour votre message. Dans le cadre de la classe de Gennevilliers, avec trois générations de petits, qui, pour certains entraient à 2 ans 1/2 à l’école, le support sans soutien n’a jamais été un souci – au contraire – c’était un challenge vraiment intéressant sans être décourageant. Néanmoins, je partage votre avis, avoir un support fixe pour des enfants plus jeunes encore peut-être une bonne chose ! Je vous souhaite une bonne soirée.

      • morgane a dit:

        Merci mille fois pour le travail accompli, dans votre classe et sur le site…je suis moi aussi enseignante, je me forme actuellement en Montessori, et si toutes les classes maternelles de l’enseignement classique pouvaient être ce que vous avez mis en place durant ces trois années, quel bonheur ce serait pour nos enfants…Il est cependant difficile de sensibiliser les enseignants, à mon avis. Mes 15 collègues (grooooosse école) ferment leurs oreilles quand je parle « alternatives »…mais je garde espoir, hein!

        • Bonsoir Morgane, n’hésitez pas à leur proposer une projection au sein de l’école. Les vidéos sont téléchargeables sur Vimeo. Cela peut être un coup de pouce (elles sont faites pour ça d’ailleurs). Excellente soirée !

  4. Cécile a dit:

    J’ai plusieurs questions / réflexiions. L’année dernière c’est un des ateliers que j’ai mis à disposition dans ma classe de petits / tout petits et voilà ce qu’il c’est passé. Bon je ne l’ai pas présenté l’atelier en tête à tête et avec autant de rigueur car je l’ai présenté en groupe (ce qui est sûrement un tort mais le nombre d’enfants ne semblait pas me permettre de faire autrement enfin c’est ce que je croyais). Donc voilà ce qui est arrivé. J’ai retrouvé plusieurs fois les pinces à linge démontées méticuleusement. Voilà. Je les ai remontées et hop encore. Et cela plusieurs fois. Je comprends tout à fait l’intérêt des enfants pour ce démontage J’avoue que je n’ai pas su quoi faire à part remonter mes pinces à linge à chaque fois.
    D’autre part, comment s’organiser pour les têtes à têtes quand on a 20 à 25 élèves. Dois-je faire des têtes à têtes avec chacun pour chaque atelier… Cela me semble irréalisable.
    Je me rends bien compte que je n’ai pas passé assez de temps dans les présentations et les accompagnements liés au rangement mais j’ai peur que les enfants autour ne perturbent celui qui est avec moi. D’ailleurs que font-ils les autres ?
    J’aimerais des détails organisationnels de toute la classe pendant ces têtes à têtes car pour ma part il est là mon problème.
    Merci encore pour tout et pour l’attention que vous nous portez Céline.

    • Bonsoir Cécile. Si vous décidez de sauter d’un plongeoir mais que finalement vous essayez de vous rattraper au plongeoir pour ralentir la chute, vous risquez de vous faire très mal :) Si vous vous lancez dans ce genre de démarche basée sur l’autonomie, il faut à mon sens sauter complètement et commencer immédiatement avec des têtes à têtes avec les enfants. Sinon, dans l’entre deux, les enfants ne comprennent pas l’organisation de la classe, pensent qu’ils peuvent faire n’importe quoi lorsqu’ils sont seuls, et ils commencent à faire réellement n’importe quoi et à détruire le matériel – pendant ce temps-là l’enseignant s’arrache les cheveux et perd confiance.
      Pour la suite je vous répondrai comme à Françoise dans les commentaires des activités pratiques : lorsque l’on démarre ce genre d’organisation basée sur l’autonomie, c’est particulièrement difficile puisque la très grande majorité des enfants n’est pas autonome. C’est donc très rapidement le bazar si nous ne pensons pas le démarrage de façon stratégique et en équipe avec l’ATSEM. Nous essaierons de réfléchir ensemble au mieux à tout cela fin août, et nous partagerons avec vous « la méthode de démarrage avec 27 enfants pas autonomes » qui a assez bien fonctionné à Gennevilliers. :) Excellente fin de soirée à vous Cécile, j’espère que vous trouverez prochainement des pistes de réponses solides sur ce blog.

    • morgane a dit:

      Bonsoir!
      Quand on débute une classe Montessori avec des élèves « nouveaux » à la pédagogie, on prévoit une activité par enfant (pour qu’ils ne puissent pas s’éparpiller), et beaucoup de choses qu’ils peuvent faire seuls (des choses très simples, modelage, coloriage au crayon, etc), pour prendre le temps de présenter quelques activités à différents enfants. Ca semble simple à dire, je sais!C’est autre chose en réalité!

  5. Sandrine a dit:

    Un grand merci pour la vidéo et la fiche synthétique. Bon courage pour la suite de votre travail.

  6. Valérie a dit:

    Bonjour Céline, Je participe aux 2 jours en août. Vous nous avez dit que nous saurons quel matériel utiliser pour commencer l’année…mais comment pourrons nous nous le procurer dans les temps, sachant que nous nous verrons presque fin août et que concernant ma classe, je ne dispose pas de ce genre de matériel ? Encore merci pour tout.

    • Bonjour Valérie, je parlerai de l’organisation matérielle de la classe la semaine prochaine, ce qui vous donnera des pistes pour commencer l’agencement de la classe. Ensuite, la semaine suivante, je donnerai une liste de matériel qui me semble pertinente pour commencer. Notez que les vidéos pratiques (la première étant les pinces à linge) que je commence à mettre en ligne, sont à se procurer pour démarrer. Vous pouvez donc d’ores et déjà confectionner ce premier panier. Je fais au plus vite pour le reste. Très belle journée à vous.

  7. Valérie a dit:

    Merci beaucoup !!!!! Belle journée à vous

  8. pascale a dit:

    un grand merci! Moi je me heurte à un problème de place (petite classe avec 28ps-ms), j’ai donc acheté des tours de 10 casiers à tiroirs pour remplacer certains plateaux….Mais je reste persuadée de ce fonctionnement individuel, débutant en maternelle je veux absolument mettre cela en place mais l’organisation pour la mise en place me pose un peu soucis, j’attends avec impatience le méthode de démarrage avec 27 enfants! Merci encore pour ce beau partage et cette pholosophie d’enseignement!!!Malheureusement pour moi, pas disponible fin aout pour la formation, juillet aurait était parfait…une autre fois?

    • Oui, une autre fois très certainement. Belle journée à vous Pascale et bonnes vacances !

  9. Leslie a dit:

    Super! C’était mon activité préférée étant enfant! Merci une fois de plus.. je partage!

  10. nath95 a dit:

    Bonjour Céline
    Merci de nous faire travailler pendant les vacances! Ca fait longtemps que ça ne m’était pas arrivée.
    J’ai une question concernant toutes ces activités : peut-on compléter la lecture des pages et le visionnage par des livres intéressants relatifs au activités, et pas seulement aux théories montessoriennes (concernant notamment les progressions dans le domaine des maths et de la lecture, mais pas seulement bien sûr!)?
    Merci de votre réponse et bon courage.

    • Bonsoir Nathalie, je mets sous chaque article théorique, les conférences à voir ou les livres à lire. Ce fut le cas notamment pour la plasticité cérébrale et pour les fonctions exécutives. Lorsque nous aborderons les mathématiques ou le langage, je donnerai de la même façon, les références qui me semblent être clés. Merci pour vos encouragements, et belle fin de soirée :)

  11. Hannibal a dit:

    Bonjour,
    j’ai bien lu votre manière individuelle de présentation. Qu’en est-il par contre des enfants qui n’ont pas encore eu la présentation individuelle ? Y-a-t-il pour consigne de ne pas y toucher sans autorisation ou l’enfant doit-il dans ce cas venir vers vous en vous demandant de lui expliquer ( mais est-il assez autonome pour ça dès la rentrée ?)
    Par ailleurs comment effectuez-vous le suivi de ces ateliers ? Les élèves doivent-ils tous y passer au moins une fois (lors de la présentation ) ou comptabilisez-vous un minimum de fois qu’ils doivent prendre ce jeu? N’y-a-t-il pas des enfants qui par confort et facilité prendront toujours le même jeu ou alors seront spectateur du travail des autres (une de mes élèves cette année était comme ça) ?
    Je serai à la rentrée en classe bilingue donc 2 jours seulement en alternance (lundi jeudi) et aurait souhaité mettre ce type d’activités en place. Est-ce envisageable sachant que ma collègue n’est pas fermée à ce type d’organisation mais ne le suivra sans doute pas (autrement dit je peux le mettre en place les jours où j’ai la classe si je le désire) ?

    • Bonjour Anne, mettre en place un tel fonctionnement sur un mi-temps avec une collègue ayant des pratiques différentes me semble très difficile. Néanmoins, si vous pensez que c’est possible, pourquoi ne pas essayer et nous faire un retour ? Cela pourrait être très intéressant. Concernant vos autres questions, je les ai notées attentivement. Elles seront traitées dans l’article que nous publierons sur le démarrage d’un tel fonctionnement. Je vous souhaite une belle journée.

  12. lavosgienne a dit:

    Bonjour, je trouve votre travail très bien, mais je n’aime pas la vidéo qui présente la maîtresse assise du mauvais côté de l’enfant'( à moins que celui-ci ne soit gaucher du coup elle montrerait de ce côté) mais sinon, la maîtresse doit être du côté droit afin de ne pas gêner la vision de l’enfant…sinon lors des différentes activités l’enfant voit surtout le dos de la main. Attention…j’ai moi-même enseigné dans des écoles Montessori à l’étranger, dans des classes de 25, et tout se passait très bien, je suis heureuse de constater que de plus en plus d`école essaient des pédagogies différentes. Merci pour votre travail

    • Bonjour. Merci pour votre message. Selon notre expérience, le meilleur côté est celui où l’enfant et l’adulte se sentent le plus à l’aise. :) Le plus souvent, en effet, Anna utilisant sa main droite pour la démonstration, elle se plaçait à droite comme vous le verrez sur les nombreuses vidéos pour ne pas gêner la vision de l’enfant. Néanmoins, de l’air s’il vous plait, arrêtons de « bloquer » sur des règles qui paralysent l’adulte qui finit par ne plus savoir où il doit se placer ou s’il doit mettre son petit doigt en l’air ou pas. L’important n’est pas de savoir si l’on se place à droite ou à gauche, l’important est tout simplement de s’asseoir à côté de l’enfant et de se rendre totalement disponible en accueillant ses joies et ses difficultés. Je suis certaine que vous partagez ce point de vue, je tenais simplement à le préciser pour ceux qui nous lisent. Belle journée à vous !

  13. Isabelle L. a dit:

    Bonjour. Quel est le support utilisé par l’enfant pour accrocher les pinces à linge ? Merci en tout cas pour ce partage !

    • Bonjour Isabelle, merci ! Nous avions découpé un rectangle dans un set de table assez rigide. Belle fin de journée, Anna

  14. Virginie a dit:

    Bonjour Céline et merci pour ce partage.
    Je vais peut être faire une remarque déjà effectuée mais je n’ai pas lu les commentaires de toutes les vidéos. Pourquoi avoir fait le choix de présenter à la table que l’enfant choisit plutôt qu’à une table de présentation ?
    De même, lorsque vous avez fini la présentation et que c’est au tour de l’enfant : refait-il une fois ce qui a été présenté avant de ranger le matériel ou le laissez-vous faire et refaire autant de fois qu’il le souhaite ? Les enfants ont un tel élan que je n’ai pas envie de les couper et pour autant les autres attendent !
    Merci de votre réponse.
    Virginie

    • Bonjour Virginie, concernant le choix de la table, peu importe. L’important est de faire ce qui vous semble juste et vous met le plus à l’aise. Ensuite les enfants pratiquent autant de temps que souhaité, mais vous n’êtes pas obligée de rester à côté. Les autres attendent que l’activité soit libre et rangée à sa place pour la reprendre (et ils travaillent de cette façon leur contrôle inhibiteur !)

  15. Cela fait 3 ans que je pratique des « plateaux Montessori » dans ma classe mais j’ai toujours gardé des ateliers traditionnels ; je n’ai pas encore sauter le pas de » Montessori » complètement. Cela fait une semaine tous les soirs que je lis votre blog, regarde les vidéos ….je vais d’ailleurs réinstaller ma classe par « environnement » ; votre blog me motive encore plus
    – Par contre, je me questionne sur la présentation des « plateaux » : lorsque vous présentez individuellement que font les autres enfants ? des plateaux non présentés ?
    moi je présentai à un groupe de 4-5 élèves 3-4 plateaux en même temps et les autres étaient en ateliers « traditionnels » autonomes par groupe de 6 … parfois je présentais collectivement (27 enfants) les plateaux, tant que tous n’étaient pas présentés je ne leur donnai pas ( je travaillais traditionnellement à côté)
    Je n’ai pas trouvé la réponse dans votre blog d’où ma question ici . J’espère avoir une réponse car j’aimerai mettre en place vos conseils pour la fin de l’année : nouvelle installation, nouveaux plateaux …
    – Je remarque aussi que beaucoup font une fois et range puis change, cela dure 2 min puis range …comment faire pour qu’ils fassent plus longtemps dans un monde de la « zapette »
    Je vais essayer également de garder mes TPS (qui deviendront PS l’année prochaine afin qu’ils soient « moteur pour les autres) mais cela n’est pas gagné
    Je précise que j’ai depuis 10 ans une classe de TPS/PS et que cela restera très certainement toujours comme ça !!!! snifff
    J’ai donc mis en place essentiellement des ateliers de vie pratique
    – Autre question : les coins jeux pour moi servent de jeux symboliques : « faire comme maman, papa … mettre la table pour les copains, les copines, leur faire à manger, leur parler … jouer aux voitures avec son copains, jouer aux pirates … » si cela est rangé dans un plateau, le but est juste de l’apprentissage il n’y a plus de socialisation, de communication ? je m’interroge pouvez vous m’éclairer ..

    Désolé pour ce long post mais c’est important pour moi et si je veux procéder ainsi il me faut des arguments aupres de mes collegues !!!
    Donc 3 grandes questions(cf les tirets) pour lesquelles j’attends des réponses ! MERCI BEAUCOUP
    Séverine

    • Chère Séverine, je manque malheureusement de temps pour vous répondre, mais vous pourrez poser vos questions sur la plateforme que nous allons mettre en ligne mardi ou mercredi. En attendant vous pouvez les poser sur le groupe Facebook, des enseignants bienveillants et incroyablement généreux vous donneront des pistes avec grand plaisir https://www.facebook.com/groups/389330947936294/
      Belle nuit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s