Mon intervention au Colloque européen contre le décrochage scolaire.

Le 8 mai 2015, j’ai été invitée au Colloque européen sur le décrochage scolaire à Bruxelles pour exposer le travail réalisé dans la classe maternelle de Gennevilliers.

Ce colloque s’est organisé avec la présence de Joëlle Milquet, Ministre de l’Education, de la Culture et de l’Enfance en Wallonie-Bruxelles et de Mr Éric Charbonnier, analyste et expert en éducation au sein de la Direction de l’Education et des Compétences de l’OCDE. Ce fut l’occasion de faire de belles rencontres, et de partager un message : Quels sont les potentiels de l’Homme lorsqu’on lui laisse la possibilité de s’épanouir dans un environnement respectueux de ses besoins ? Les connaissons-nous ? Les avons-nous seulement approchés ?

Advertisements
30 commentaires
  1. Blondet Isabelle a dit:

    « Nous avons besoin de leur lumière »
    Quelle belle conclusion. Alors que tout le système participe à les éteindre. Je sais de quoi je parle, je suis enseignante en maternelle depuis 20 ans. Ce travail donne envie de continuer à se battre. Merci.

    • Cécile Lemaigre a dit:

      Oh comme je suis d’accord. Le système tout entier cherche à les éteindre. Mais quand j’entends Céline ça me donne du courage et me conforte dans l’idée que je suis le bon chemin même si je me sens parfois seule.

  2. Merci Céline,

    Il faut continuer, ne jamais te décourager :-) Tout ce travail finira par porter ses fruits, beaucoup de personnes prennent conscience et de plus en plus de personnes te suivrons.

    Amicalement
    Sophie Joyet

    • Pat a dit:

      J’aimerais comprendre pourquoi l’expérience de Gennevilliers n’a pas pu se poursuivre dans le cadre de l’éducation nationale compte tenu des magnifiques résultats obtenus. Pouvez-vous m’en dire plus ?

      • La raison avancée par l’Education nationale est qu’il n’y avait pas vraiment de résultats. Je vous invite à lire le portrait réalisé par Le Monde. Des résultats il y en avait pourtant, mais l’Education nationale ne les cautionnait pas. Pourquoi ? Parce que les tests m’avaient été interdits par la hiérarchie la deuxième et la troisième année d’expérimentation. Par conséquent, j’ai dû désobéir et les faire passer aux enfants sur le temps hors scolaire avec la complicité de leurs parents. L’Education nationale sait donc que des tests ont été passés, mais, puisqu’elle ne les a pas autorisés, ils n’existent pas. Le prétexte est idéal pour mettre un point final à une expérience dont on ne savait que faire.

        • Joce a dit:

          Et donc la question maintenant est: Pourquoi l’Education Nationale ne voulait-elle pas cautionner ces résultats si ambitieux pour notre école et notre société? Ne souhaite-t-elle pas des élèves emplis de bonheur face à leur réussite, de parents transformés par leurs chérubins si responsables et si autonomes? L’éducation nationale, et donc nos dirigeants préfèrent des élèves ignares , plus facilement manipulables? Attention, il est temps de réagir, nous aussi , nous savons maintenant comment faire réussir nos élèves, nos enfants. Formons-nous, pour eux, pour une société qui nous ressemble. Merci, Céline, nous avons besoin de vous….

        • Sandrine a dit:

          Bravo pour ta persévérance.

  3. DianeB a dit:

    Un énorme Bravo, comment l’éducation nationale ne s’inspire pas de votre merveilleux modèle pour faire avancer les choses…..
    Courage et surtout continuez votre cause est merveilleuse…..

  4. JC83 a dit:

    Bonjour Céline

    Mais quand aurons-nous la chance de vous voir dans le Var ? Une petite virée au soleil ne vous tenterait-elle pas, avec à la clé une conférence ? ;)
    Nous serions nombreux je pense – et moi le premier – à vouloir vous écouter et à échanger avec vous !
    Je n’en peux plus de cette absurde pédagogie par compétences qu’on nous assène et qui gagne maintenant le collège ! On prend les enfants pour des imbéciles, et peu à peu ils s’y conforment !
    Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer.
    Amicalement.

    Jean-Christophe

    • Bonjour Jean-Christophe, merci pour votre message :) Je viendrai avec plaisir dans le Var lorsque j’aurais terminé la mise en ligne de tous les contenus ! Bien chaleureusement et merci encore, Céline

      • JC83 a dit:

        Faites-nous signe ! :)

  5. dallet murielle a dit:

    bravo celine je suis completement ok avec vous, j’aimerais trouver des ecoles montessoris dans ma region ou des enseignantes pratiquant cette pedagogie…………..
    ma fille de 7 ans redouble deja son Cp par manque de plein de choses, je ne vais decrire et envahir le site de mes pbs perso mais ou peut on trouver une formation montessori ou une approche des plus grands principes a faire afin que je puisse aider clementine?
    bonne soirée a vous

    • Bonjour Murielle. Ici-même :) Je vais tout mettre en ligne et proposer une formation prochainement. Bien à vous, Céline

  6. Une pédagogie qui réussit et qui rend heureux les enfants, les parents et donc, ce qui n’est pas négligeable, l’enseignante ! Quelle merveille ! Alors qu’actuellement il y a tellement de souffrance à l’école : l’échec, c’est terrible pour tout le monde et c’est une des raisons de l’épuisement professionnel. On donne tant pour si peu… si peu d’épanouissement intellectuel, relationnel, émotionnel. Comment faire pour que ceux qui agissent individuellement fassent prendre la mayonnaise au niveau Éducation Nationale ?
    Bravo et merci pour l’énergie que vous nous offrez.

  7. Marie bayenay a dit:

    Bonjour, seriez-vous d’accord pour réaliser une conférence dans la région lyonnaise?
    Merci pour votre réponse.
    Marie

  8. Amélie F a dit:

    Bravo Céline! Merci pour votre belle énergie et votre magnifique persévérance! A mon niveau, je diffuse autant que je peux! Continuons tous ensemble, cela fonctionnera forcément! Je suis très intéressé lorsque vous parlez de « bâtir un environnement physiologique autour de l’enfant », car je cherche actuellement comment avec ma compétence d’architecte dinterieur je pourrais participer a « refonder » l’école pour tous! Avez vous prévu de développer la thématique de l’espace ? Je l’espère. A bientôt et bonne continuation! Amélie Flamant

  9. carpe diem a dit:

    Si tous les professeurs d’école de France passent à la rentrée vos vidéos dans leurs classes comme je m’apprête à le faire lors des réunions d’informations aux parents , peut être arrivera-t-il quelque chose de nouveau???Peut être comprendrons nous tous, parents, grands parents, futurs parents et enseignants qu’il est temps de se lever pour participer à autre chose????….que la PAIX passe par nous et par l’école?????

    Hélène

    • Bonsoir Hélène. Je ne sais pas si cela se produira, mais c’est bien pour cela que je me bats, oui. Aider à l’émergence d’une grande prise de conscience collective : nous sommes des êtres sociaux et nous nous épanouissons dans l’amour et le partage, et il est temps d’offrir à nos enfants des environnements dignes de leurs immenses potentiels.

  10. Paola a dit:

    un ENORME merci Céline, je suis enseignante en REP et partage vos idées, il nous faut des personnes comme vous pour ouvrir les consciences ;-) et arrêter le massacre ! J ai l’impression que nos conditions de travail se dégrade chaque année un peu plus pour nous empêcher de faire correctement notre travail.
    J ‘étais sur le point de baisser les bras et grâce a vous et votre expérimentation, un nouvel élan a fait surface en moi !
    Je vais suivre une formation Montessori d’une semaine cet été … je vais sûrement avoir besoin de vos conseils!!!!
    Encore merci et que la lumière jaillisse !

  11. Vozelle Fanny a dit:

    Bonjour Céline,

    C’est en prenant du recul sur mon travail en tant qu’enseignante en maternelle que je vous ai trouvée et je dois dire que vous m’avez beaucoup inspirée et motivée. C’est une chance inespérée que vous nous transmettiez les résultats de votre travail et de celui des chercheurs qui vous accompagnent. Cette part scientifique reste très ignorée du corps enseignant malheureusement. Tout cela me permet d’avancer dans la transformation de ma classe et je vous en remercie grandement mais concrètement, je manque d’informations détaillées sur la mise en place d’un tel environnement (espace, matériel, organisation…). Je sais que vous y travaillez mais pensez vous avoir le temps de nous en parler avant la rentrée de septembre? Au plaisir de vous rencontrer.

    • Bonsoir Fanny. Je vais faire mon possible. J’attache réellement un soin particulier à rendre ce contenu accessible et clair, c’est pourquoi cela me prend du temps. Je vous remercie en tous cas pour votre patience. Belle soirée à vous, Céline

  12. joelle a dit:

    Bonjour Céline,
    c’est remoi,…
    Donc le gvt ne vous a pas autorisée à faire passer les tests, bizarre non ? En fin d’année, il y a bien des évaluations pour les GS par exemple (ça se fait en GS ) ? En quoi consistaient ces tests ? Etaient-ils des tests spéciaux par rapport à votre projet ? Est-il possible d’avoir un modèle de test pour GS svp ?
    Autre question : et cela revient à ma conclusion : le gvt pense qu’il est dangereux d’éduquer les masses,… Il est préférable pour les dirigeants qui sont à la botte des actionnaires et autres financiers d’avoir des peuples mal éduqués, incorrectement éduqués (et notre EN va exactement dans ce sens, tout en gardant qq écoles d’élites car il faut bien qq dirigeants, tout de même) : ma question : c’est pas demain la veille que les profs seront formés ?… Le gvt ne veut pas d’ESPE « à la Montessori » ?… Comment former les profs si ce n’est au niveau national ?… Comment Céline va-t-elle se faire connaître au niveau national ? Les profs doivent obligatoirement passer le concours et subir les ESPE,… Ensuite, vous pensez qu’ils auront tout loisir pour vous lire ?… Mais surtout comment faire pour que ce système devienne LE système national, LA FORMATION NATIONALE ?

    • Bonsoir Joëlle. En ce qui concerne l’Education nationale, je ne pense pas qu’il s’agisse d’une volonté de ne pas éduquer les masses, leur réflexion ne va même pas jusque là. Elle s’arrête à 5 ans de vision, le temps d’un mandat politique. L’essaimage d’une expérience comme la mienne demande un engagement qui transcende le temps d’un ou de deux mandats. Cela a-t-il un intérêt politique pour eux ?
      Pour la diffusion, je pense que la seule chose à faire en ce qui me concerne est de continuer à écrire, de partager largement les contenus et de poursuivre la recherche. Je suis certaine que les enseignants touchés par cette approche trouveront des moyens de faire essayer un tel protocole. J’ai confiance.

      • CARPE DIEM a dit:

        Vous avez confiance…moi aussi, car sinon autant tout arrêter, nous n’avons pas le choix….mais la confiance en les enseignants ne leur donne pas les moyens d’avoir votre matériel, votre formation (formations Montessori hors de prix!),d’avoir des classes sereines où les enfants qui ont absolument besoin d’une AVS en ont une….nous devons faire face à l’ingérable jour après jour….Je voudrais vous citer un passage de Isabelle Peloux, » l’école du Colibri »:
        « Que faire, avec un enfant de CP psychotique, qui absorbe l’attention de l’enseignant à chaque instant? Que faire, lorsque cet enfant s’échappe dans le couloir et que l’enseignant doit le poursuivre, laissant 27 élèves sans surveillance? Pense-t-on au reste de la classe? Comment ces élèves vont-ils aimer l’école quand l’enseignante, débordée en permanence, demandera un arrêt maladie car elle ne supportera plus de ne pas arriver à faire son travail? Qu’apprendront-ils cette année-_là, qui sera le seul et unique CP de leur vie? Pas grand chose, probablement. Et je ne suis pas sûre que dans ces conditions, ils auront appris quelque chose de positif sur la tolérance ou l’apprentissage de la différence. »
        Et autres problèmes de mairie qui ne crée même pas de poste d’ATSEM pour deux classes maternelles!
        Bon, nous , nous avons la chance de ne pas être à la dérive sur un vieux rafiot en Méditerranée…mais ça s’arrête là!!!…ça fait du bien de voir que nous sommes beaucoup à penser pareil!!!

        Hélène

  13. GIRARD a dit:

    Très chère Céline

    Je vous remercie encore vivement pour m’avoir insufflé cette énergie. Donc depuis septembre j’ai mis en place les ateliers d’expérimentations, de découverte et de manipulation et la vie est bien belle. Le calme, l’harmonie règnent en classe et les enfants des trois niveaux évoluent à leur rythme et en toute sérénité. Ayant réussi mon C.A.F.I.P.E.M.F., je vais profiter de ce nouveau statut pour diffuser largement ces bonnes idées, d’autant plus que le mot « jeu » est cité 33 fois dans les nouveaux programmes ainsi que les mots « bienveillance, manipulation, jeux pour résoudre des problèmes…. » Faisons de l’école maternelle un espace particulièrement appétent. Bien cordialement Annick

  14. isa 57 a dit:

    Une petite question au passage: Que sont devenus les enfants de votre classe? Comment ont-ils évolué dans un environnement que j’imagine plus traditionnel? Avez vous eu des retours des collègues qui les ont « récupérés »?
    Merci pour tous vos retours et merci pour ce beau partage qui donne vraiment envie de changer notre façon d’enseigner.

    • Bonjour Isa. Les enfants ont un souvenir de leur maternelle plutôt nostalgique mais la plupart sont très contents de leur élémentaire, d’autres moins. En tous cas, tous sont restés très unis, ils s’entraident beaucoup. Les plus frustrés sont en général les parents. Merci à vous pour votre message qui m’encourage.

  15. J’écoute et je suis chaque jour plus en colère contre le gouvernement ! Qui là-haut sera capable et aura envie de vous écouter, ce sont eux les ignares qui ne cherchent pas à faire évoluer les choses positivement !
    Je ne suis pas seulement en colère mais triste car les formations n’existent pas dans notre cursus, que si l’on veut se former c’est sur nos propres deniers, quel métier implique autant de sacrifices ? D’implications ? De temps ? De dévouement ? Et pourtant on est si peu soutenu parfois…
    Vraiment merci pour ces partages Céline, j’adore vous écouter parler mais j’aimerais qu’on vous entende ! Que les inspections vous reçoivent en animations pédagogiques, est-ce envisageables ?
    Continuez, on est nombreux derrière vous

    • Merci beaucoup Caroline pour votre message. Les messages de soutien que je reçois comme le vôtre me portent, je vous en suis très reconnaissante. Un grand merci.

      Je suis sollicitée en ce moment par plusieurs ESPE grâce à des demandes d’enseignants ou à des initiatives d’étudiants. Je suis donc plutôt confiante. Progressivement, les portes s’ouvrent. Je vous tiendrai informés de mes interventions au sein de l’institution :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s