Plasticité cérébrale #petitmontage

L’idée de plasticité cérébrale est centrale dans l’expérimentation que nous avons menée dans la classe maternelle de Gennevilliers. Il était donc important pour nous de l’aborder et de vous la présenter avant de commencer à partager des vidéos pratiques.

En lisant l’article sur la plasticité, vous avez établi de nouvelles connexions neuronales, et il fallait donc trouver un moyen de réutiliser ces connexions pour les renforcer ! Alors voici un petit montage de l’essentiel à retenir pour réactiver vos synapses :) Bon visionnage ! A propos, nous mettrons en ligne la semaine prochaine une première vidéo pratique.

La plasticité cérébrale

C’est un processus continu et dynamique de création, de renforcement et d’élimination de connexions synaptiques. C’est notre processus d’apprentissage. Il commence avant la naissance et se poursuit avec beaucoup de puissance les premières années de la vie pendant lesquelles il pose les fondations de l’architecture cérébrale. La plasticité diminue ensuite progressivement, avec une baisse très nette à la puberté. Mais elle se poursuit tout de même à l’âge adulte. Le cerveau continue constamment de créer de nouveaux circuits, d’en renforcer certains et d’en éliminer d’autres.

Publicités
33 commentaires
  1. fire.coaching a dit:

    Bravo Céline. …go on

    Envoyé depuis le Samsung Galaxy Note III via le réseau SFR

  2. Audrey a dit:

    merci beaucoup!!
    ça nous met en appétit, vivement la suite.

  3. Bravo. Je suis tres admirative. Je suis pe en ps et cette vidéo me donne des ailes. Encore bravo. C’est tes positif.

  4. TAMARELLE a dit:

    Bonsoir, je n’arrive pas à visionner la vidéo, est-ce normal? L’écran est noir et reste à 00:00.
    Merci

  5. Sandrine a dit:

    Superbe montage. Bravo et Merci…

  6. Clara Renard a dit:

    J’aimerais vraiment projeter cela aux parents le jour de ma réunion de rentrée…Merci de partager tout cet espoir…

  7. sev43 a dit:

    merci Céline, j’attends la suite avec impatience; moi aussi, j’ai des PS/MS, et je te suis depuis un bon moment. Encore merci pour ce partage.

  8. Delphine a dit:

    Merci pour tout votre travail. En tant qu’enseignante, j’ai hâte de lire la suite pour améliorer ma pratique en classe et être plus attentive au potentiel de chacun de mes élèves. En tant que maman de 4 jeunes enfants, j’avoue que cela met un peu la pression… Quelle responsabilité que d’être parent!
    Encore bravo!!

  9. fouad a dit:

    Merci Céline, ces informations devraient être fournies dès la maternité, dans les PMI, etc.

  10. Fausser a dit:

    Merci. Je diffuse cette video (et les prochaines) à toutes mes collègues. J’attends aussi la suite avec impatience.

  11. Florent a dit:

    beau travail de sensibilisation Céline, bon équilibre entre les informations, court mais efficace, rien à redire.
    une belle base, je suis confiant devant cette énergie naissante… à suivre.

  12. Nadège a dit:

    Merci Céline pour cette vidéo. Je suis émue et émerveillée à nouveau chaque fois que je pense aux capacités de nos enfants. Et comme dit plus haut, je me sens investie d’une grande mission, pour mes propres enfants et pour les enfants de ma classe! J’aimerais aussi oser le diffuser aux parents d’élèves…

    • Merci pour ce message Nadège (et merci beaucoup à tous ceux d’entre vous qui me témoignent, via les commentaires, leur enthousiasme à regarder les vidéos et à lire les articles ! Cela m’encourage à poursuivre sur ce chemin.) Les vidéos que je réalise sont mises à votre disposition pour les partager, n’hésitez donc surtout pas à les projeter aux parents des enfants de votre classe !

  13. Véronique Gemar a dit:

    Merci, c’est vraiment super bien présenté!

  14. pardini a dit:

    Céline, merci pour cette vidéo qui sera en effet, fort utile comme base de réflexion avec les parents.
    Depuis septembre 2014 j’ ai une CLIS 1 ( enfants ayant des troubles des fonctions cognitives et qui relèvent du champ du handicap). Ils ont entre 9 et 11 ans et n’ont pas ces habitus dans leur vie quotidienne. J’expérimente des ateliers Montessori qui les fascinent et ils se rendent compte de leurs progrès. Ce qui pêche est leur mémoire de travail. Chaque jour je répète, ils appliquent mais ne comprennent pas toujours les concepts.
    Céline aurais tu connaissance de chercheurs qui nous démontrent que les enfants relevant du champ du handicap continuent à développer leur plasticité cérébrale de manière à rendre efficace leur mémoire de travail ?

    • Bonjour Agnès, la recherche montre que la plasticité cérébrale se réouvre fortement lorsque l’individu (même adulte!) est placé dans des conditions stimulantes, enthousiasmantes et « challengeantes » . A l’inverse, elle se ferme ou ralentit fortement lorsque l’individu est placé dans des conditions stressantes, ou simplement peu stimulantes car routinières et donc peu enthousiasmantes. Ce qui pose clairement une chose : la plasticité de l’adulte ne ralentirait pas autant s’il était placé dans des conditions de vie plus favorables. C’est un peu comme si nous auto-sabotions collectivement nos potentiels en nous infligeant des conditions de vie routinières et stressantes. Le principal levier de l’âme humaine – que l’homme soit adulte ou en plein développement – c’est l’enthousiasme. Il faut donc trouver ce qui enthousiasme ces enfants et, peu importe le sujet choisi, si nous activons le levier de la vie, alors un cercle vertueux se remet en marche.

      • Douliez a dit:

        Bonjour, En effet, pour ma part, j’enseigne en licence et master et le principe d’apprentissage est aussi basé sur les mêmes observations. Nous sommes en train de travailler avec d’autres enseignants sur ces nouvelles méthodes d’apprentissage afin de générer de l’enthousiasme… C’est très enrichissant pour nous aussi et plus enthousiasmant… Merci pour votre site qui est très riche d’enseignements.

  15. stephaniebillion1972 a dit:

    Merci beaucoup pour cette vidéo, un support clair et concis pour introduire le sujet des neurosciences et de leur impact sur le développement et l’apprentissage de l’enfant ; j’ai assisté à une conférence de Catherine Gueguen et c’était passionnant! J’ai décidé de créer une école et votre blog et vos parutions vont beaucoup m’aider. On se croisera peut-être samedi au Printemps de l’Education! A bientôt!

    • Merci pour ce retour très positif Stéphanie, j’en suis très heureuse ! Au plaisir de vous croiser samedi et d’échanger avec vous !

  16. Vignon a dit:

    Bonjour Céline, la première vidéo pratique a t’elle été mise en ligne, je ne la trouve pas?
    Je suis enseignante en maternelle et experimente beaucoup de choses cette année, je trouve une multitude d’activités d’inspiration Montessori à mettre en place en classe mais il me manque une réelle progression de ces activités. Allez vous mettre en ligne ce que vous utilisiez pour la classe de Gennevilliers? ( par exemple la liste des activités par domaine)

    Merci

    • Bonjour Lucie, j’ai pris un peu de retard concernant la mise en ligne des vidéos pratiques, mais elles sont sur le point d’arriver. Belle journée, Céline

  17. Katia a dit:

    Bonjour Céline,
    Merci beaucoup pour ce partage d’expériences si riches!
    En Petite Section de Maternelle depuis 10 ans, je n’étais plus satisfaite de mon travail (pourtant applaudit par mon inspecteur), et cela fait 3 ans que j’essaie, seule, de me former à la méthode Montessori et de l’appliquer dans ma classe, petit à petit… et là j’ai sauté le pas: j’ai demandé (et obtenu) à avoir une classe de PS-MS-GS que je garderai 3 ans pour appliquer cette pédagogie dans ma classe et aller au bout des choses! Je me lance donc un peu dans le vide en septembre avec beaucoup d’enthousiasme (car je crois que c’est ce qu’il faut pour les enfants) mais assez peu de recul et de bagages… et j’ai un peu peur de ne pas y arriver, de décevoir et donc de desservir la cause :(
    J’arrive à trouver des ressources théoriques et à fabriquer du matériel, mais ce qui me manquera le plus c’est une expérience pratique (gestion de classe, programmations par domaine, outils pour noter les parcours/progressions de chacun). Comme j’aurais aimé bénéficier de l’essaimage et observer votre classe ou celle d’un collègue qui fonctionne déjà ainsi (je suis en REP à Paris)…
    Merci encore pour votre travail, votre partage et tout l’espoir que vous insufflez !
    Je suis vos publications avec beaucoup d’intérêt.

    • Bonjour Katia, quelle bonne nouvelle ! Je me réjouis des feux verts institutionnels que vous avez obtenus. Le blog devrait vous aider à vous donner des repères pour le démarrage. A très bientôt ! Céline

  18. veaudor a dit:

    Bonjour Céline,

    Merci à nouveau pour tout votre travail qui est porteur d’espoir et de projets chez beaucoup d’entre nous! Enseignante en REP+ à Vénissieux, j’attends avec impatience la diffusion de vos vidéos pratiques .

    Katia, puis-je vous demander un peu plus de détails concernant votre expérimentation; à qui vous êtes-vous adressée? Avez-vous obtenu carte blanche au niveau de l’organisation de l’emploi du temps (récréations, motricité…)? Travaillerez-vous avec une ATSEM formée à la pédagogie Montessori?

    Merci

    Margaux

    • Katia a dit:

      Bonjour Margaux,

      Mon « expérimentation » n’a en fait rien d’officiel, juste un besoin personnel d’avoir une pédagogie en accord avec ce que je perçois de potentiel chez mes élèves, une école et une classe que je voudrais pour mon propre fils.
      Je ne suis pas allé demander l’assentiment de la hiérarchie (juste l’accord de ma directrice et de mes 6 collègues) et je me débrouille avec ma coop et mon bricolage perso pour créer le matériel (je suis encore loin du compte mais ça avance). Pour ma formation, ce sont des lectures, des livres, des blogs, des vidéos… et j’ai une Atsem super qui me suis et qui est heureuse de faire ce chemin avec moi (mais pas de formation non plus pour elle).
      En fait, je doute que des inspecteurs incitent de telles initiatives car cela suppose des moyens en matériel et en formation, et une sérieuse remise en cause de tout ce qui se fait jusqu’à aujourd’hui dans les écoles… mais j’ai été inspectée l’année dernière (classe traditionnelle donc) et j’ai 3 ans devant moi pour changer ma pédagogie et montrer une classe « montessorienne » lors de ma prochaine inspection… et je suis confiante: nous sommes maîtres de notre pédagogie dans notre classe et n’importe quel inspecteur un peu honnête serait forcé de constater que les enfants de classe « montessorienne » y sont (+?) heureux, (+?) équilibrés, et qu’ils apprennent ce qu’ils ont à apprendre (et même +++) avant d’arriver au CP…
      Donc, mon inspecteur sera mis devant le fait accompli lors de son prochain passage, et j’ai le sentiment qu’il ne peut rien m’arriver de bien grave, même s’il ne cautionne pas mes idées!… et puis moi, en attendant, je dormirai chaque soir en me disant que je fais ce qu’il y a de mieux pour les quelques enfants qui sont à ma charge. A défaut de changer le système, je serai en accord avec moi-même et j’aurai semé un peu de Montessori par ici!
      Il ne faut pas attendre que la révolution vienne d’en haut (l’épilogue du projet Céline pour preuve). Nous pouvons chacun de nous, professeurs, faire changer les choses à notre échelle et le faire savoir autour de nous (mes collègues sont de plus en plus curieux de mon projet et se forment eux aussi peu à peu!).
      Essayons, allons dans cette direction tous ensemble, grâce à l’exemple, à l’expérience et à l’analyse dont nous fait cadeau Céline: nous avons tout à y gagner! (même si j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur…)

      Katia

  19. Katia a dit:

    Merci Céline pour vos 3 heures d’intervention à SOS Education ce matin et tout votre travail partagé : votre énergie, votre conviction et votre partage sont de vrais cadeaux! J’en suis ressortie sur un petit nuage car je sais que « c’est possible » et que, même si je galère à mettre tout cela en place dans ma classe (PS-MS qui sera PS-MS-GS l’année prochaine), il y a fort à parier que l’issue sera belle et que dans 3 ans je serai fière de mes élèves et épanouie de faire enfin le métier que je rêvais de faire tel que je l’imaginais: respectueux des enfants et plein d’amour.

    Katia

  20. Joce a dit:

    Bonjour Céline,
    Je souhaitais avoir des informations sur la mise en place d’un atelier montessori dans l’école pour les CP et CE1 (pas d’autres niveaux dans l’école). Je pourrais l’animer déjà deux fois par semaine, au début. Les élèves viennent d’un milieu très pauvre à tous les niveaux, et beaucoup sont en échec.
    De plus, mes collègues de maternelles voudraient aussi démarrer montessori. Comment les mettre sur les rails, sans formation (que nous souhaitons ardemment pourtant!) ?
    Merci beaucoup.

  21. Bonjour, enseignante en attente désespérée de mutation depuis quatre, je sens que la vie me pousse comme vous à quitter ce moule de toute façon trop étroit. Je sens que mon élément, ma mission est de partager, faire découvrir accompagner les parents dans leurs choix éducatifs.
    Cette vidéo pétri d’humanité et de pédagogie est un lien précieux pour entamer la réflexion avec les éducateurs de toute sorte. Merci de votre courage, votre implication et vos partages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s